La langue française a besoin d’un clavier normalisé !

La diversité des claviers AZERTY serait une entrave à la langue française. C’est pour cette raison que le ministre de la Culture souhaite une normalisation.

Sur un clavier AZERTY, il est facile de trouver les lettres. Par contre, les choses se compliquent nettement lorsqu’il s’agit de trouver les symboles @, €, Æ et autres. Selon le fabricant du clavier et le système d’exploitation, cela peut devenir très compliqué. Fort de ce constat, le ministère de la Culture compte normaliser les claviers dans le but de favoriser la langue française. Il lance un appel à la collaboration des constructeurs et éditeurs pour que tout le monde se mette autour de la table pour proposer une solution unique.

Pour faire aboutir son intention, le ministre de la Culture a chargé l’organisme AFNOR d’identifier et recenser toutes les difficultés rencontrées avec les actuels claviers AZERTY. L’organisme devra aussi proposer, d’ici l’été 2016, un projet de texte collaboratif. Le projet sera alors présenté en enquête publique.

Pour rappel, alors que les autres pays utilisent plutôt des claviers QWERTY, le clavier AZERTY est une spécificité française. En fait francophone vu que cette disposition de clavier est également utilisée en Belgique. Depuis la mise au point de cette disposition des touches, la France n’a jamais cherché à la normaliser malgré les recommandations de l’Académie française et de l’Imprimerie nationale. Cela va donc changer. En fait, avec du retard, la France emboite le pas à ses voisins européens qui ont déjà imposé un modèle intégrant les spécificités de leur langue.

En fait, l’idée du ministre de la Culture est d’aller plus loin qu’un « simple » clavier AZERTY adapté à la langue française avec un clavier qui pourrait aussi inclure les spécificités des langues régionales, comme l’occitan et le breton. Quand est-ce que les premiers claviers normalisés verront le jour ? Bien évidemment après que la norme soit approuvée.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNouvelles révélations sur le casque HoloLens : son autonomie et son prix sont connus
Article suivantPlus besoin de payer un abonnement pour utiliser WhatsApp

Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j’ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l’information et l’actualité. De fil en aiguille, j’ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l’amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m’intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l’univers, ce qui s’est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l’impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l’impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here