L’Awareness API de Google apportera de l’intelligence aux applis Android

En matière d’intelligence mobile, les assistants virtuels nous ont fait faire un grand pas en avant vers cette nouvelle forme d’interaction entre l’utilisateur et son smartphone. Certains comportements font pourtant encore partie de l’utopie, comme le fait que notre appareil nous suggère automatiquement d’acheter du lait au moment lorsqu’on passe devant un supermarché, ou nous prévient qu’il faut appeler notre mère pour son anniversaire. Cette forme d’intelligence va prochainement se développer.

C’est à l’occasion de sa conférence I/O 2016 que Google a présenté aux développeurs son Awareness API, une interface de programmation applicative qui va permettre d’ajouter de la conscience contextuelle à toutes les applications pour Android. Elle autorise l’utilisation de la même forme d’intelligence artificielle que celle utilisée par l’assistant virtuel Google Now.

Comme l’explique Google, « le contexte est au cœur de l’Awareness API ». « Les données contextuelles comprennent des données dérivées de capteurs pour déterminer l’emplacement (latitude/longitude), le lieu (domicile, travail, café-restaurant…) et l’activité (marche, conduite). Ces signaux de base peuvent être combinés pour extrapoler la situation de l’utilisateur d’une manière plus détaillée ». L’API prend en considération les données de sept capteurs, ce qui permet de lier l’heure, la géolocalisation, l’endroit, les balises, les écouteurs, l’activité et la météo au sein d’une seule interface de programmation applicative. Il a été précisé que cette API ne consomme que peu de ressource système pour un impact minime sur l’autonomie de la batterie.
Toutes les applications Android proposeront une certaine intelligence grâce à l'Awareness API de Google
En extrapolant toutes ces informations au sujet de l’Awareness API, on pourrait imaginer un logiciel qui détecterait que vous connectez un casque alors que vous pratiquez du sport pour vous suggérer une playlist Spotify adaptée. Après avoir identifié des alertes en provenance du trafic routier, une autre appli pourrait repérer la présence d’un haut-parleur Google Home à proximité dans le but de vous faire parvenir un message vous signalant la situation pour ne pas arriver en retard à un rendez-vous. Dans le même ordre d’idée, la détection d’un dispositif Chromecast pourrait par exemple servir à afficher la météo. Les possibilités peuvent être infinies, dépendantes juste de l’imagination des développeurs.

Le seul bémol de cette Awareness API est que les applications qui l’utiliseront pour enrichir leur fonctionnalité d’une certaine dose d’intelligence devront accéder à plus de données personnelles sur votre smartphone. Pour l’utilisateur, il faudra peser le pour et le contre entre la protection de la vie privée visant à préserver une certaine intimité sur ses activités quotidiennes et donner un accès quasi illimité à vos habitudes aux logiciels qui emploieront cette technologie.

Cette question peut sembler difficile à trancher pour le moment en ne sachant pas encore ce que proposeront exactement les applications qui recourront à l’Awareness API. Mais si vous utilisez déjà l’assistant virtuel Google Now, cette question ne se pose pas véritablement vu que vous avez déjà accepté de partager vos informations personnelles avec la firme de Mountain View. Après, tout dépendra bien évidemment aussi de l’éditeur de l’application.

Le dernier point au sujet de l’Awareness API est que les développeurs intéressés peuvent dès à présent s’inscrire pour profiter d’un accès anticipé. Par contre, Google n’a donné aucune date de disponibilité de cette interface de programmation applicative. La liste des appareils Android qui pourront la prendre en charge n’a pas été publiée non plus.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFeu vert de l’Europe pour le nouveau moteur PW307D de Pratt & Whitney
Article suivantGoogle vous explique qui était Suzanne Lenglen avec un Doodle
Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m'a déprimé. Lorsqu'un ami m'a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m'a fait tilt ! Découvrir les technologies d'aujourd'hui que tout le monde pourra utiliser demain… m'a donné une nouvelle inspiration. Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m'a filament proposé d'écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m'intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here