Le PDG de BlackBerry présente le nouveau Priv avant l’heure

BlackBerry n’a pas encore organisé l’événement de présentation du Priv, le premier smartphone de la marque canadienne à fonctionner sous Android, que John Chen en fait une démonstration à la télévision canadienne.

Initialement connu sous le nom de projet Venice, on sait depuis quelque temps que le premier smartphone BlackBerry à fonctionner avec Android sera commercialisé sous le nom de Priv.

Plusieurs fuites ont déjà livré des images du Priv. On sait également selon les rumeurs qu’il sera doté d’un clavier physique propre à la marque, d’un écran QHD de 5,4 pouces, d’un système trackpad, d’un processeur SnapDragon 808 épaulé de 3 Go de RAM, d’un capteur photo de 18 mégapixels avec stabilisateur optique et système de mise au point rapide, et d’une caméra frontale de 5 mégapixels.

En fait, la seule chose à véritablement manquer pour le moment est la date de présentation officielle du Priv.

Après ce qui s’est passé ce weekend, la date en question devrait être pour bientôt.

En effet, John Chen, le PDG de BlackBerry, était l’invité de la chaîne canadienne BNN. A cette occasion, il a présenté en exclusivité le nouveau BlackBerry Priv et offrant même offert une véritable prise en main du premier smartphone Android de la marque.

On constate que c’est avec une certaine fierté que John Chen présente le Priv, preuve que la marque canadienne compte bien sur lui pour se relancer sur le marché des smartphones.

Vu que Priv signifie « Privacy », l’intention de BlackBerry est clairement de communiquer sur la sécurité que la marque a ajoutée à Android.

Selon ce que révèle la vidéo de cette présentation, on obtient aussi la confirmation que plusieurs applications et services de BlackBerry seront intégrés au Priv.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPromotion plus facile pour les hommes à cause de leur créativité
Article suivant67P/Tchourioumov-Guérassimenko : pourquoi une forme de « canard » ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here