Le son pour éteindre les incendies

[VIDÉO] Deux étudiants ont mis au point un extincteur qui utilise les ondes sonores pour éteindre le feu.

Pour leur projet de fin d’études, Viet Tran et Seth Robertson, deux étudiants en ingénierie à l’université américaine George Mason, sont partis de travaux de la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency). Cette agence a en effet déjà établi que l’émission d’ondes sonores basses fréquences dispersait les flammes, baissait leur température, et finissait par stopper la combustion. Faute d’application, ce projet n’a pas été plus loin.

« Ma première impression était que jamais cela ne fonctionnerait », confie Brian Mark, le professeur qui a supervisé leur projet. De fait, vouloir éteindre un incendie avec le son est une idée plutôt culottée à défendre.

Après de très nombreuses tentatives infructueuses, Tran et Robertson ont pourtant réussi là où tout le monde les voyait échouer : mettre au point un dispositif sonore anti-incendie miniaturisé et efficace.

Alors que la DARPA ne voit pas de débouché, les deux étudiants ne manquent pas d’idées d’applications possibles pour leur invention. Il va par exemple s’agir d’une cuisinière qui serait équipée de leur système pour lutter contre les feux de graisses, de drone qui pourrait survoler les incendies au plus près des flammes sans mettre en danger des vies humaines, ou même dans l’espace où il mal avisé de vider un extincteur pour éteindre un incendie.

Les deux étudiants ont d’ores et déjà déposé une demande de brevet pour leur invention.


Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAntitrust : est-ce que la Maison-Blanche a protégé Google ?
Article suivantAmazon teste les livraisons par drone au Canada

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here