Lenovo : un adware préinstallé qui est une faille de sécurité

Le constructeur Lenovo a préinstallé sur certains ordinateurs un adware dans le but de proposer de la publicité. Le principal hic est qu’il constitue une grosse faille de sécurité.

Les adwares que l’on installe par mégarde et qui viennent pourrir notre surf sur internet sont une véritable plaie pour tous les internautes. Dès lors, lorsqu’on apprend que le constructeur chinois Lenovo a volontairement préinstallé l’adware Superfish sur certains de ses ordinateurs, cela a de quoi la foutre mal comme on dit.

Servant à remplacer la publicité des sites par d’autres publicités, Lenovo se défend que son but est « aider les utilisateurs à trouver et découvrir des produits ». Heureusement, il a été annoncé que celui-ci serait retiré des appareils et qu’une mise à jour automatique allait désactiver les versions déjà installées.

Alors que les adwares sont normalement plus gênants que dangereux, Superfish était en fait également dangereux pour la sécurité des ordinateurs. En effet, il installe ses propres certificats de sécurité, « ce qui lui permet d’autoriser le logiciel à jeter un œil à vos connexions sécurisées, comme lorsque vous vous rendez sur le site de votre banque ». Un utilisateur signale d’ailleurs, captures d’écran à l’appui, que Superfish « pirate toutes vos connexions web sécurisées (SSL/TLS) ».

La bonne nouvelle, comme le montre plusieurs vidéos disponibles sur le net, il est très simple de désinstaller Superfish.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple : programme de réparation pour les MacBook Pro avec des problèmes graphiques
Article suivantPiratage massif des SIM : un groupe français dans la tourmente

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here