Les Google Glass 2.0 et les autres nouvelles que vous avez peut-être manqué

Si vous êtes fans de high-tech, vous avez peut-être manqué les dernières nouvelles qui parlent de Google Glass 2.0 et d’autres nouveautés.

L’actualité high-tech du moment est submergée par la commercialisation de l’Apple Watch. Pourtant, d’autres nouvelles peuvent être toutes aussi intéressantes pour vous.

Pour commencer, alors que Google avait annoncé la fin du programme Explorer pour ses Google Glass, son projet de lunettes connectées ne serait en fait pas tombé aux oubliettes. En effet, par le biais du patron du fabricant de lunettes italien Luxottica, on apprend que des Google Glass 2.0 sont en préparation.

Une autre annonce qui n’a pas fait les gros titres est que le premier smartphone qui sera proposé avec Windows 10 sera bien évidemment un Lumia de Microsoft. Selon PCWorld, il sera équipé d’un écran de 5,7 pouces 1080p.

Le Naval Research Lab a découvert un nouveau matériau, une armure en argile très légère qui résiste à l’épreuve des balles et qui est transparente, un matériau qui pourrait servir à protéger les véhicules blindés, mais aussi l’écran de nos smartphones.

La VivoWatch d’ASUS embarque son propre système d’exploitation et une batterie pour 10 jours d’autonomie. Contrairement aux autres wearables, cette montre ne sera pas commercialisée dans les magasins d’électronique, mais dans les boutiques d’horlogerie.

Une startup israélienne a fait breveter une pilule électronique pour combattre l’appétit afin de lutter contre l’obésité. Elle traîne dans l’estomac pendant trois semaines avant de se désintégrer.

Twitter propose une nouvelle fonctionnalité, « Highlights », qui met en avant des tweets qui pourraient intéresser vos amis selon les activités de votre réseau.

Facebook a été envahi par des avatars Sim-like 3D. Ils proviennent d’une appli chinoise pour iPhone qui capture votre visage avant de produire un humanoïde animé issu directement de l’Uncanny Valley.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentEncore un trimestre exceptionnel pour Apple
Article suivantLa plupart des médecines alternatives ne font pas plus d’effet qu’un placebo

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here