Les smartphones et Twitter pour quantifier les manifestations

Alors qu’il existe de nombreuses polémiques au sujet des affluences aux manifestations, une étude révèle qu’il est possible d’utiliser les smartphones et Twitter pour avoir des estimations plus précises.

En cas de manifestations, les chiffres de la police et des organisateurs concordent très rarement. Ils sont d’ailleurs dans un rapport du simple au double, voire au-delà. Dès lors, comment avoir une estimation fiable de l’affluence à une manifestation ?

La réponse pourrait venir de chercheurs de la Warwick Business School (Royaume-Uni). Dans l’étude qu’ils ont publiée dans le journal Royal Society Open Science, ils indiquent qu’il est possible d’utiliser les données générées par l’utilisation des téléphones mobiles et de Twitter pour établir une estimation très précise de la taille d’une foule.

Selon les chercheurs Federico Botta, Helen Susannah Moat et Tobias Preis, il existe une corrélation entre le nombre de personnes présentes dans une zone restreinte et l’activité enregistrée par les fournisseurs de téléphonie mobile et le réseau social Twitter.

C’est à l’occasion de dix matchs de football organisé au stade de San Siro de Milan que les chercheurs ont mis en évidence une relation linéaire entre les trois données qui varient simultanément et dans les mêmes proportions. En relevant l’activité de la téléphonie mobile et du réseau social à l’aéroport de Linate à Milan, ils ont pu vérifier leurs calculs et estimer le nombre de voyageurs heure par heure, et ce, pendant plusieurs jours.

« Les résultats fournissent la preuve que des estimations précises du nombre de personnes dans un lieu donné et à un moment donné peuvent être fournies à partir des données des téléphones mobiles et de Twitter, sans obliger les utilisateurs à installer des applications particulières sur leurs smartphones », précise l’étude.

Les résultats de cette étude vont permettre de mettre fin aux polémiques autour de l’affluence des manifestations, mais aussi permettre d’évaluer rapidement la taille d’un regroupement de personnes, ce qui pourrait être utile s’il faut gérer des mouvements de foule ou organiser des évacuations d’urgence.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFreebox Revolution : YouTube de nouveau opérationnel
Article suivantOnePlus Two : une présentation le 1er juin ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here