Les valeurs télécoms font bondir le CAC 40 de près de 4%

Le CAC 40 a connu ce lundi sa meilleure performance depuis pratiquement trois ans. Sur fond de rachat de Bouygues Telecom par Numericable-SFR, la Bourse de Paris a été portée par les valeurs télécoms.

Alors que la baisse était de mise à la Bourse de Paris depuis quatre semaines, le CAC 40 a brutalement rebondi ce lundi, en raison de l’envolée des valeurs télécoms. Ce brusque sursaut est dû à l’intention de Numericable-SFR de racheter Bouygues Telecom.

C’est ainsi que le CAC 40 a gagné près de 4%, soit sa meilleure performance depuis quasiment trois ans.

Pourtant, en raison de la réunion de l’Eurogroupe au sujet de la Grèce n’augurait pas une bonne journée.

Heureusement, l’optimisme étant de mise au sujet d’une solution, la Grèce n’a pas plombé le CAC 40, pour preuve, que cela s’annonce d’ailleurs bien, la Bourse d’Athènes a enregistré une hausse de 9% aujourd’hui, sa meilleure performance depuis la fin février. Au niveau européen, avec +3,89%, le DAX de la Bourse de Francfort suit le mouvement.

Que se passera-t-il demain ? il faut être prophète pour le dire. Une chose est certaine, la valeur de Bouygues a bondi de 13,24% à 38,07 euros ce lundi tout comme la valeur d’Altice (+12,81% à 129,85 euros). Free emboite le pas vu que le groupe Iliad progresse de 10,39% à 226,3 euros alors qu’il est en négociations exclusives au sujet du rachat de certains actifs liés à l’acquisition de Bouygues Telecom.

Orange, bien que pas impliqué dans ce rachat, bondi aussi de 7,49% à 14,845 euros.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle : Chromebit le PC compacté dans une clé HDMI
Article suivantL’histoire de Rosetta, Philae et la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here