L’état du Soleil est anormal, mais pas alarmant

L’apparition d’une gigantesque tache à la surface du Soleil, accompagnée de plusieurs éruptions solaires importantes témoignent que l’astre n’est pas dans son état normal. Par contre, rien n’est alarmant comme pourraient le laisser penser certaines fausses rumeurs alarmistes. letat-du-soleil-anormal-pas-alarmant

Notre Soleil n’est actuellement pas dans son état normal, c’est ce qui ressort des annonces faites par la NASA. Depuis la mi-octobre, une gigantesque tache est apparue sur la surface de l’astre, aussi grande que Jupiter. Ces taches solaires correspondent à des zones d’activité très intense qui altèrent la circulation du plasma et ralentissent le transfert de sa chaleur interne vers l’extérieur, un phénomène qui cause une énorme chute de température à la surface, ce qui se traduit par ces marques plus sombres.

Synonyme d’une activité très intense, cette tache est la cause de six éruptions solaires majeures en l’espace d’une dizaine de jours, des éruptions de classe X, les plus énergétiques qui soient en terme de rayonnements électromagnétiques émis vers l’espace, notamment en direction de la Terre.

Alors que notre atmosphère nous protège des radiations solaires, ce sont surtout les appareils électroniques qui y sont sensibles, en premier lieu les satellites. C’est ainsi que certaines communications radio à ondes courtes qui utilisent l’ionosphère pour se propager ont été perturbées, comme le système de positionnement GPS qui a perdu momentanément de la précision.

C’est sur cette base que de fausses rumeurs alarmistes ont commencé à circuler sur internet, comme celle qui annonce que la Terre sera plongée dans l’obscurité la plus totale du 21 au 23 décembre prochain, une catastrophe naturelle qui devrait être provoquée par une tempête solaire associée à un alignement particulier des planètes. Alors qu’il est actuellement parfaitement impossible de prédire une tempête solaire si longtemps à l’avance, cette rumeur est clairement un non-sens total.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSFR-Numericable ambitionne d’avoir « le plus grand réseau en fibre optique de l’Ouest européen »
Article suivantMicrosoft Band : un bracelet connecté compatible iOS, Android et Windows Phone

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here