Levi Strauss et Google : un partenariat autour des vêtements connectés

La conférence I/O 2015 a été l’occasion d’entendre parler du projet Jacquard, un partenariat entre Levi Strauss & Co et Google pour développer des vêtements connectés.

Alors qu’on parle déjà beaucoup d’objets connectés, on parle pour le moment peu des vêtements connectés. Ils font pourtant partie des objets qui pourront prochainement être connectés aux autres. Pour le prouver, Google et Levi Strauss & Co ont profité de la récente conférence développeurs I/O 2015 pour dévoiler le projet Jacquard, un partenariat autour des vêtements connectés.

Le but du projet Jacquard est d’aboutir au développement de tissus spéciaux capables de commander d’autres objets à distance. Dans ce sens, une démonstration a été faite avec un tissu capable d’éteindre la lumière et contrôler un lecteur média.

Pour réaliser cette interaction entre un objet et le tissu, la célèbre marque de jeans Levi’s a réussi à insérer des fils conducteurs au sien même du textile. De fait, les premiers prototypes peuvent reproduire des sensations de toucher ou de contrôle. Les deux partenaires précisent que le projet n’est pour le moment qu’à l’état de prototypes, ce qui signifie qu’un vêtement fabriqué avec un tel tissu n’est pas encore à l’ordre du jour.

Pour autant que ce projet se concrétise, il pourrait ouvrir la voie à de nouvelles interactions, des possibilités qui pourraient intéresser d’autres industries, celle du jouet par exemple.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPremiers pas avec Google Photos
Article suivantBébés siamois : 10 heures d’opération pour séparer Boubacar et Hassan

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here