MacBook Pro Retina : la référence ?

Star de la WWDC 2012, le MacBook Pro Retina Display est la nouvelle référence pro d’Apple, avec son écran haute résolution, le dernier MacBook Pro réinvente les canons de l’ordinateur portable.

Depuis 2010 et la sortie des MacBook Air 11 et 13 pouces, tout le monde se demandait quand Apple allait faire évoluer sa gamme MacBook Pro vers les technologies utilisées par ses ultras portables : mémoire flash pour le stockage et abandon du lecteur optique.

La firme de Cupertino a décidé de manœuvrer en deux temps : passage sous Ivy Bridge de la gamme existante et, surtout, sortie du MacBook Pro 15 pouces avec Retina Display, son nouveau fleuron. Écran de 2880×1800, SSD de 256Go et connectique faisant table rase du passé, il représente sans aucun doute le futur des portables Apple.

Pas question de compromis pour le MacBook Pro Retina, il se veut résolument tourné vers l’avenir. Exit donc le lecteur optique et le disque dur au profit de la mémoire flash, mais aussi l’Ethernet, ainsi que toute possibilité d’extension. En contrepartie, le nouveau MacBook Pro 15 pouces fait évidemment valoir sa finesse, et principalement son écran Retina, d’une définition jamais vue de 2880 par 1800 pixels. En interne, le processeur passe à Ivy Bridge, tandis que la partie graphique revient du côté de Nvidia.

Pratiquement, un MacBook Pro Retina fermé est à peu près aussi épais qu’un MacBook Pro « classique » ouvert, il est donc très fin. Pour ce qui est du poids, il pèse 2,02 Kg, soit 500g de moins qu’un MacBook Pro 15 pouces « standard ».

La connectique est également affectée par les choix d’Apple en matière de finesse. C’est donc logiquement que le FireWire 800 et l’Ethernet en font les frais. Pour éviter de pénaliser certains utilisateurs, Apple intègre désormais deux ports Thunderbolt, et propose des adaptateurs Thunderbolt vers Ethernet Gigabit et FireWire 800 et peuvent également faire office de sortie vidéo vers un écran Thunderbolt, Mini Display Port, et VGA/DVI via un adaptateur.

Les ports USB sont toujours au nombre de deux, mais sont désormais compatibles USB 2.0 et 3.0. Nouveauté fort appréciable également : un port HDMI fait son apparition sur un MacBook Pro.

Pour ce qui est de la mémoire vive, 8Go sont proposés en standard, avec une option de 16Go sur l’Apple Store, une première pour un MacBook, mais une fois son choix arrêté, il faudra s’en contenter…

En résumé, les plus sont l’écran Retina impeccable, le design affiné, les très bonnes performances et l’USB 3. Les moins sont son manque de possibilité d’évolution, le manque d’application optimisée et son prix trop cher.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone 5 : un processeur proche de celui du Galaxy S3 ?
Article suivantiPhone 5 : un écran plus grand mais aussi plus mince

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

  1. Moi je trouve qu’ils ont vraiment craqué chez Apple, c’est BEAUCOUP trop cher. Ils ne le savent pas mais c’est la crise en ce moment, et on a pas les moyens de se payer un portable deux à trois fois plus cher que les autres.
    J’en voulais un et bien c’est terminé j’en achèterais jamais, je préfère m’acheter un ordi windows aussi puissant pour 1000 € et faire autre chose avec les 1200# supplémentaires ! Bye bye Apple 🙂

  2. Référence en truc non professionnel, en exploitation de la crédulité des clinets et des ouvrier (suicide cadence infernale) certes : OS non sécurité et pas des plus stable, logithèque/applicatif professionnel minable, garantie pas des plus performante en relation client et temps de résolution de problème. De toute façon, c’est une bon signe de client qui gobera tous pour un vendeur, un signe de mauvais payeur pour banquier (étude britannique de marketing comportementale), un singe pour DRH d’une personne qui ne fait pas des choix durables et rationnels. L’épaisseur cela a aucune importance à l’usage mais c’est le poids et l’encombre avec tous ce qui nécessaire (y compris les adaptateur multiple nécessaire avec Mac …). Sinon le retina sur le papier l’écran est top mais dans la vrais vie (pas sur la plaquette marketing) : le truc est jauntre pas des plus lumineux et de temps en temps il y a de la rémanence. en bref, la machine est pas finis et faudra attendre

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here