Du machine learning pour Periscope avec le rachat de Magic Pony par Twitter

Twitter s’offre Magic Pony pour ajouter du machine learning à son application Periscope.

Spécialisée dans l’intelligence artificielle et le machine learning au niveau du traitement des images, la start-up londonienne Magic Pony vient d’être rachetée par Twitter. Le réseau social compte sur cette acquisition pour muscler son application Periscope.

Alors que Google et Microsoft parlent beaucoup de machine learning pour améliorer leurs services, Twitter ne veut pas rester en reste en s’intéressant aussi à l’intelligence artificielle et au machine learning. Son idée serait d’améliorer « le direct et la vidéo » de Periscope.

Le rachat de Magic Pony va permettre à Twitter d’utiliser ses algorithmes pour recomposer des images à partir d’informations parcellaires. L’intelligence artificielle et le machine learning pourraient « deviner » ce qui devrait être dans l’image pour améliorer la qualité du streaming sur Periscope. Ces mêmes algorithmes pourraient également être utilisés pour détecter plus efficacement les contenus inappropriés. « Cette technologie va nous renforcer dans le direct et la vidéo et servir à ouvrir de nouvelles possibilités créatives excitantes », s’est réjoui Jack Dorsey, le patron de Twitter.

Après Madbits en 2014 et Whetlab en 2015, Magic Pony est la troisième acquisition de Twitter dans le domaine du machine learning. Cela démontre que l’entreprise compte sur cette technologie pour améliorer ses services.

Le machine learning est la nouvelle marotte des entreprises technologiques

En étant capable d’apprendre tout seul, le machine learning est la nouvelle marotte des entreprises technologiques car il s’agit d’une technologie capable d’évoluer toute seule simplement en analysant de grandes quantités de données. Souvent, ces technologies s’appuient sur des réseaux neuronaux et le deep learning, des fonctionnalités qui visent à imiter les fonctions d’apprentissage d’un être humain.

C’est par exemple grâce au machine learning que Facebook est capable de comprendre un texte d’une manière quasi humaine avec DeepText ou de reconnaitre les visages avec DeepFace. C’est de la même manière que Google a réussi à battre le champion du monde de jeu de go avec AlphaGo. Microsoft utilise par exemple cette technologie dans son Skype Translator.

Apple n’est pas en reste en ayant récemment racheté Perceptio, ni Amazon qui a mis la main sur Orbeus. IL faut dire que l’intelligence artificielle et le machine learning sont déjà omniprésents dans le quotidien de nombreux internautes en étant au cœur des assistants virtuels, que cela soit Siri, Cortana, Google Now, etc.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAvec 100 millions de membres actifs, Spotify est le leader de la musique en ligne
Article suivantRéglementation durcie pour les véhicules diesel suite au scandale Volkswagen
Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j'ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l'information et l'actualité. De fil en aiguille, j'ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l'amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m'intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l'univers, ce qui s'est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l'impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l'impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here