Le marché automobile français en hausse : plus 6,5% en avril

Décidément, l’année 2016 commence bien pour le marché automobile français. En hausse de 6,5% en avril, il affiche des statistiques beaucoup plus positives que celles de l’année dernière.

Le marché de l’automobile français se porte bien

La hausse est certes plus limitée que les derniers mois, mais cela n’empêche pas d’observer un nombre d’immatriculations qui augmente de 7,7%, en cumul depuis janvier. Selon les chiffres provisoires publiés dimanche par le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), 182. 875 voitures particulières neuves ont été immatriculées en avril dans l’Hexagone 7,2%.

Renault domine les marques françaises et Volkswagen s’en sort bien malgré Dieselgate

Ce sont toutefois les marques étrangères qui dépassent légèrement leurs concurrentes françaises : les premières ont enregistré une hausse de 8,8% alors que les secondes se limitent à 5,7%. Malgré ce décalage, le made in France reste à la première place en termes de parts du marché français : 54,5% de ce marché sont aux marques françaises. C’est le groupe Renault qui domine les constructeurs français avec 6,2% de hausse contre 5,3% pour PSA Peugeot Citroën. Renault a donc grignoté des parts de marché entre janvier et avril et c’est grâce à sa marque Dacia qui a accumulé une hausse de 11,7% sur ladite période. Quant au groupe Volkswagen, entaché par le scandale Dieselgate, il est dans le positif même si sa progression est plus réduite : pas plus de 3,1% en avril. Les immatriculations accumulées des quatre premiers mois de 2016 devraient booster l’optimisme du groupe allemand : une hausse.

Optimisme limité vu les incertitudes quant aux mois à venir

Même si le marché des automobiles neuves sur le terrain français se porte bien depuis deux ans, les analystes restent incertains sur les prochains mois, et poussent les constructeurs à limiter leur optimisme. Les prévisions tablent sur un niveau limité de la progression pour l’ensemble de l’année 2016, pas plus de 2%. L’Observatoire Cetelem, lui, prévoit une hausse de 3 % sur l’année. Il favorise la prudence aussi en attendant un peu avant de réviser sa prévision à la hausse, le cas échéant.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAprès la voiture volante, voici la moto volante !
Article suivantGoogle dépose un brevet pour un œil bionique
Avec des parents scientifiques, j'ai été bercée depuis mon plus jeune âge dans domaines de compétence qui me dépassaient complètement. Bien qu'ayant choisi une carrière de journaliste, je me suis naturellement toujours retrouvée à parler de ce genre de sujets. Les thèmes qui me passionnent le plus ? La physique par mon père, la biologie pas ma mère. Mais je l'avoue, je suis loin d'être aussi compétente qu'eux. Après avoir roulé ma bosse en travaillant pour diverses publications, je me suis retrouvée à écrire pour des sites internet. Je trouve que cette approche du journalisme colle plus à l'ère du temps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here