McLaren annonce une petite sœur à la 650S

Pratiquement une année après avoir présenté sa 650S, McLaren annonce une petite sœur qui sera baptisée : Sports Series.

C’est en mars dernier, lors du salon de Genève, que McLaren avait dévoilé sa 650S. Aujourd’hui, le constructeur annonce une sœur. Annoncé pour le second trimestre 2015, ce nouveau modèle était connu sous le nom de code de P3. Son nom de baptême sera finalement Sports Series, tout un programme.

Rien que pas son nom, Sports Series, cette nouvelle McLaren risque bien de venir bouleverser le marché des Porsche 911, Mercedes-AMG GT, Aston Martin Vantage, Jaguar F-Type ou la future Maserati Alfieri.

Si on ne sait pas encore si cette Sports Series sera dévoilée lors du salon de Genève, de New York ou de Shanghai, McLaren a commencé à créer le buzz en rechignant à dévoiler le moindre détail tout en lançant un premier teasing sur Twitter sous le hashtag #BlackSwanMoments. À l’instar du cygne noir du Lac des Cygnes de Tchaïkovski, cette Sports Series promet de briser tous les codes.

Faute d’information, ce sont les spéculations qui vont bon train. Vu que cette Sports Series figurera en dessous de la 650S dans le catalogue de McLaren, son moteur devrait se situer aux alentours des 500 chevaux. À l’instar des autres modèles de la marque, ce modèle devrait logiquement hériter d’un châssis en fibre de carbone et d’un moteur V8 en position centrale. Comme son patronyme le laisse penser, il pourrait aussi s’agir non pas d’une voiture, mais de déclinaisons d’un modèle de base.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe FBI ferme aussi Silk Road 2.0
Article suivantPhilaé atterrisseur : atterrissage historique sur une comète

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here