MegaUpload : Kim Dotcom toujours pas prêt d’être extradé

Est-ce que Kim Dotcom sera un jour extradé en direction des États-Unis ? Alors que l’examen de la demande a été une nouvelle fois repoussé, les doutes sont de plus en plus permis.

Accusé par les États-Unis d’avoir frauduleusement amassé 175 millions de dollars américains en proposant du contenu illicite via notamment des contenus piratés de films, programmes télévisés et autres contenus, Kim Dotcom est passible d’une peine de 20 ans de prison en raison des chefs d’inculpation qui pèsent sur lui. Il s’agit de la fraude, du blanchiment d’argent et de la violation de copyright. Pourtant, avant de pouvoir être jugé coupable, il faut d’abord qu’il soit extradé vers les États-Unis.

Et c’est là que le problème semble coincer. La justice néo-zélandaise n’a toujours pas tranché sur la question de la demande d’extradition américaine, mais il faut dire que les avocats de Kim Dotcom font tout ce qui est en leur pouvoir pour repousser l’échéance.

C’est ainsi que la dernière manœuvre consiste à exiger un accès total au dossier d’accusation pour pouvoir préparer la défense, une demande soutenue en première instance par la justice néo-zélandaise. Comme l’administration américaine ne compte pas obtempérer, la Cour suprême de Nouvelle-Zélande a donc repoussé l’examen de la demande d’extradition au 21 novembre prochain, en ayant déjà réservé la date du 14 avril 2014 en cas de délais supplémentaires, en espérant que les États-Unis obtempèrent.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWWDC 2013 : vous pouvez suivre le Keynote d’Apple en direct, en streaming !
Article suivant4G : la bataille se passera aussi par la justice

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here