Mi 4c : le smartphone haut de gamme de Xiaomi qui casse les prix

Avec sa configuration, le Mi 4c est clairement un smartphone haut de gamme. Mais avec son prix, moins de 200 euros, Xiaomi lance surtout un casseur de prix.

Xiaomi propose déjà le Mi 4i en Inde depuis le mois d’avril dernier. Le constructeur chinois propose désormais un Mi 4c qui est une version modernisée.

Ce Mi 4c est clairement un smartphone haut de gamme avec son processeur hexa-core SnapDragon 808, un écran IPS Full HD de 5 pouces (1920 x 1080 pixels), un capteur photo dorsal de 13 mégapixels avec mise au point rapide par détection de phase, un capteur photo frontal de 5 mégapixels, 2 Go de RAM sur le modèle à 16 Go de stockage, ou 3 Go de RAM sur la version 32 Go, de la connectivité 4G LTE catégorie 4 (jusqu’à 150 Mb/s), du Wi-Fi 802.11ac, du Bluetooth 4, un émetteur infrarouge, sans oublier deux emplacements micro SIM, un port USB Type-C, une batterie de 3 080 mAh compatible avec la fonction Quick Charge 2.0 de Qualcomm, le tout fonctionnant avec Android 5.1.1 Lollipop associé à la nouvelle interface MIUI v7.

Cette configuration plutôt musclée est pourtant proposée à un très petit prix vu que Xiaomi va vendre le Mi 4i moins de 200 euros. Il faut préciser que la seule différence par rapport à un smartphone véritablement haut de gamme est sa coque en plastique et non en métal.

Seul bémol, la commercialisation du Mi 4i n’est pour le moment prévue qu’en Chine. Mais vu que l’annonce de Xiaomi est entièrement en anglais, cela pourrait laisser présager qu’un lancement à l’international est possible dans un second temps.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa Cour de cassation tranchera l’affaire des automobilistes qui indiquaient les radars sur Facebook
Article suivantÉquinoxe d’automne : ce qu’il faut savoir

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here