Microsoft admet avoir « forcé la main » avec Windows 10

Alors que nombreux sont les utilisateurs qui se plaignent de l’insistance de Microsoft à vouloir imposer Windows 10, la firme de Redmond admet avoir un peu trop « forcé la main ».

Si les utilisateurs d’une machine fonctionnant avec Windows 7 ou Windows 8.1 ne sont pas encore passés à Windows 10, c’est parce qu’ils ont été particulièrement attentifs. En effet, depuis que l’on parle du lancement du nouveau système d’exploitation de Microsoft, ils ont souvent été sollicités pour mettre à niveau leur machine.

Cela a commencé par « Obtenir Windows 10 », le système de réservation, puis par la mise à jour qui a été intentionnellement été publiée comme « Facultative », mais en étant « cochée » pour forcer son installation.

Comme le révèle Forbes, la mise à jour a même été lancée sans demander l’avis de l’utilisateur, que la demande de redémarrage qui a été le début du processus d’installation a été la seule chose que l’utilisateur a remarquée.

Pour plusieurs utilisateurs « chanceux », c’est dans l’historique de Windows Update qu’ils ont pu découvrir les tentatives d’installation, heureusement ratées.

Pas la faute de Microsoft, mais d’un bug

À croire Microsoft, qui a admis avoir quelque peu forcé la main pour pousser les utilisateurs à Windows 10, ce qui s’est passé ne serait pas son intention, mais serait la cause d’un bug. La firme de Redmond va même plus loin en précisant qu’il s’agit d’un bug déployé dans une mise à déployer en août 2015, sans donner exactement sa référence.

Il est précisé que le problème serait désormais résolu.

Un autre bug ?

Dans certains cas, la mise à jour automatique s’est faite sans possibilité de retour en arrière. À ce sujet, Microsoft n’indique pas s’il s’agit aussi d’un bug. Une chose est certaine, cela semble très bizarre… ah oui, c’est vrai, il est prévu que Windows 10 soit installé sur plus de 1 milliard d’appareils d’ici 2 à 3 ans.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAttentats de Paris : Anonymous fait bloquer 900 comptes Twitter liés à l’EI
Article suivantUne Apple Watch 2 pour juin 2016

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here