Microsoft aime Linux et le prouve en proposant une formation certifiante

Satya Nadella, le PDG de Microsoft, l’a dit : « Microsoft aime Linux ». L’entreprise de Redmond le prouve en annonçant le lancement d’une formation certifiante pour le système d’exploitation open source.

« Microsoft aime Linux » c’est un message que Satya Nadella, le PDG de Microsoft, fait passer depuis octobre 2014. Ce positionnement stratégique est appliqué dans les faits vu qu’Azure prend en charge par moins de sept distributions Linux : Ubuntu, CentOS, Suse Linux Enterprise, openSUSE, Oracle Linux, Debian et Red Hat. L’éditeur de Redmond indique d’ailleurs qu’un quart des instances opérées sur son cloud est en fait des clients Linux.

La demande est là. Les besoins sont là. C’est certainement ce qui a poussé Microsoft à conclure un partenariat avec la fondation Linux autour du système d’exploitation open source pour proposer une formation. Le but de cette formation à Linux proposée par Microsoft a bien évidemment pour but d’accompagner les informaticiens qui veulent utiliser ce système d’exploitation pour accéder à son cloud.

Cette nouvelle initiative de Microsoft reflète aussi l’intention de Satya Nadella de promouvoir l’open source au niveau d’Azure. Une grande partie de la politique technologique du cloud de Microsoft repose déjà sur l’open source. Cela se traduit par une cinquantaine d’applications open source déjà implémentées à l’heure actuelle.

La formation certifiante Linux lancée par Microsoft comprend deux modules. Le premier (70-533), s’intitule « Implémenter des solutions d’infrastructure Azure » est permet d’obtenir une certification de Microsoft Specialist. Le second sera basé sur l’administration de système Linux, c’est-à-dire l’examen pour obtenir la certification LFCS de la Fondation Linux. Ces formations, ainsi que les examens correspondants, sont disponibles auprès de centres agréés.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCardCrypt : des données de cartes de crédit ont été exposées, notamment par EasyJet
Article suivantL’idée de streaming sur l’Apple TV a été gelée !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

  1. microsoft aime surtout… microsoft ! Soyons sérieux 2s : ils ne font que vendre de la formation à leur cloud, qui soit dit en passant est passé de 20% à 25% de GNU/Linux en 1 an… Et sachant que le noyau libre écrase aujourd’hui la concurrence, et fait tourner la majorité des clouds de la planète, dont bon nombre de services microsoft (à commencer par skype…), il est clair qu’ils essaient surtout de picorer quelques miettes en se faisant passer pour ce qu’ils ne sont pas !

    Enlever leur la vente forcée des machines en magasin, et en 3 ans, microsoft fait faillite ! Leur force ne vient pas de leurs produits – juste d’un passe droit qui leur donne une visibilité qui n’a plus lieu d’être, avec un GNU/Linux désormais grand public et largement meilleur !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here