Microsoft : bon début pour Satya Nadella

Attendue au contour par les analystes, la nouvelle stratégie de Microsoft insufflée par Satya Nadella semble prometteuse avec de premiers résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

Après avoir nommé à la tête de Microsoft pour succéder à Steve Balmer, Satya Nadella était attendu au contour par les analystes à l’occasion de la publication des premiers résultats trimestriels sous son ère. Des résultats supérieurs aux attentes de Wall Street semblent donc donner raison à la nouvelle stratégie du géant américain de l’informatique.

Si le bénéfice net est en baisse de 6,5% sur un an, à 5,66 milliards de dollars, il n’en demeure pas moins que le chiffre d’affaires est de 20,40 milliards de dollars, ce qui est supérieur aux attentes, tout comme le résultat par action hors éléments exceptionnels. Grâce à cela, le titre Microsoft s’est envolé de 2,61% à 40,90 dollars dans les échanges électroniques suivant la clôture.

Plus en détail, les recettes de la division entreprises ont progressé de 7% à 12,33 milliards de dollars, grâce aux services dématérialisés en ligne dans le Cloud, mais surtout grâce au système d’exploitation Windows Pro (+19%).

Avec près de 4,4 millions de nouvelles abonnées à Office 365, c’est aussi toute la partie mobile qui tire en avant la firme de Redmond.
Dès lors, lorsque Satya Nadella préconise « le Cloud et le mobile avant tout », cela correspond bien à la tendance révélée par les résultats de Microsoft.

Avec une progression de 50% à 500 millions de dollars des recettes de la tablette Surface, de 38% de recettes publicitaires de Bing, ou encore de 12% pour les activités grand public tels que les Xbox, la santé les résultats de Microsoft sont pour le moins encourageant sur la direction prise par la firme de Redmond sous la houlette de Satya Nadella.

« Le mobile et le cloud d'abord », a répété Satya Nadella venu commenter la performance devant les analystes.
« Le mobile et le cloud d’abord », a répété Satya Nadella venu commenter la performance devant les analystes.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMicrosoft : une version dématérialisée de Windows pour 2015 ?
Article suivantMicrosoft : le rachat de la téléphonie de Nokia est achevé

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here