Microsoft : est-ce que la Surface Pro 3 va séduire la France ?

Annoncée en mai dernier, la Surface Pro 3 est commercialisée en France à partir d’aujourd’hui. Est-ce que la tablette tactile va séduire la France, notamment les entreprises ?

Dévoilée en mai dernier par Microsoft, la Surface Pro 3 se veut une tablette tactile au format XXL qui soit capable de remplacer un PC portable. Dotée de spécifications musclées, la Surface Pro 3 semble à priori posséder des atouts nécessaires pour atteindre cet objectif.

Mais pour cela, la technique seule ne suffit pas, il faut encore arriver à séduire les utilisateurs, plus particulièrement les entreprises qui sont susceptibles d’acheter ce genre de tablette, une option qui consisterait à renouveler les parcs de laptops par la Surface Pro 3, une tablette qui se compose de pratiquement les mêmes composants que les PC.

Il est vrai qu’avec un écran de 12 pouces (2160×1440 pixels), un processeur Intel i3, i5 ou i7, un stylet, Windows 8.1, mais aussi un port USB 3, un système de ventilation silencieux et une station d’accueil, cette Surface Pro 2 a tout pour séduire les professionnels nomades, surtout que la tablette ne pèse que 800 grammes. D’ailleurs, le clavier en option pourrait être un élément déterminant dans l’idée de remplacer un laptop.

Du point de vue des prix, le tarif de la Surface Pro 3 commence à 799 euros et peut monter à 1949 euros selon le processeur et la quantité de mémoire.

La Surface Pro 3 débarque en France et vise les pros
La Surface Pro 3 débarque en France et vise les pros

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone 6 : plus de 1 000 euros pour le modèle 5,5 pouces ?
Article suivantHyperlapse pour créer facilement des Time-lapse

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here