Microsoft espionne aussi les utilisateurs de Windows 7 et Windows 8 !

Microsoft n’espionne pas seulement les habitudes des utilisateurs de Windows 10, mais aussi ceux de Windows 7 et de Windows 8.

Microsoft est au cœur de la polémique depuis que la collecte des données personnelles des utilisateurs faite par Windows 10 est sous les projecteurs. La polémique risque d’ailleurs bien d’enfler maintenant que l’on apprend que la firme de Redmond a étendu cette pratique aux systèmes d’exploitation Windows 7 et Windows 8.

Alors que Windows 7 et Windows 8 ne surveillaient pas les utilisateurs, Microsoft a déployé plusieurs mises à jour pour que cela change.

C’est au mois d’avril que la mise à jour KB3022345 a été déployée, un correctif visant à installer le nouveau service nommé Diagnostics Tracking Service, un service qui permet à Microsoft d’augmenter le nombre de données collectées par le programme d’amélioration de l’expérience utilisateur, y compris en incluant des données en provenance d’applications tierces.

Cette mise à jour KB3022345 a d’ailleurs eu droit à deux mises à jour, les KB3068708 et KB3080149.

À la mi-août, Microsoft a également déployé la mise à jour KB3075249 qui améliore la fonction de collecte d’informations du User Account Control.

Comment les désinstaller ?

Ces quatre mises à jour n’étaient pas obligatoires. Mais comme elles possédaient tout de même le statut « recommandé » et qu’il est conseillé d’avoir son ordinateur à jour, de nombreux utilisateurs les ont installés sans le savoir et, depuis, se font espionner à leur insu par la firme de Redmond.

Pour ceux qui ne veulent pas être suivis, la seule solution est de les désinstaller. La marche à suivre est simple, il suffit d’entrer successivement ses quatre lignes de commandes en mode administrateur :

  • wusa /uninstall /kb:3068708 /quiet /norestart
  • wusa /uninstall /kb:3022345 /quiet /norestart
  • wusa /uninstall /kb:3075249 /quiet /norestart
  • wusa /uninstall /kb:3080149 /quiet /norestart

Il faut ensuite aller dans Windows Update, faire un clic droit sur ces quatre mises à jour pour indiquer qu’elles ne soient pas réinstallées.

Au final, ce qui dérange le plus n’est pas que Microsoft collecte des informations ou améliore ses outils pour le faire, c’est que la firme de Redmond est très floue sur la question. Il est certain qu’avec une meilleure communication, la polémique sur la collecte des données personnelles ne serait pas à ce stade.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentIVoidWarranties pirate les panneaux d’affichage de Lille
Article suivantToyota fourbi ses armes pour le Salon de Francfort

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here