Microsoft ne tient pas parole : Windows 10 Mobile pas avant 2016

Au mois d’octobre, le discours de Microsoft était clair : une large disponibilité de Windows 10 Mobile en décembre. Aujourd’hui, le discours est tout autre avec une mise à jour qui commencera en 2016, toujours sans date précise.

Quand est-ce qu’arrivera Windows 10 Mobile ? Au mois de décembre à croire les affirmations de Microsoft du mois d’octobre. A cette époque, la promesse était : « une large disponibilité de Windows 10 sur d’autres appareils, y compris sur les téléphones mobiles, sera disponible à partir de décembre « . Malheureusement pour tous les fans, il n’y aura pas de mise à jour en 2015.

Tous les espoirs étaient pourtant permis vu que Microsoft a réussi à lancé les Lumia 950 et Lumia 950 XL en novembre, les premiers smartphones fonctionnant avec Windows 10 Mobile. C’est la preuve que la version mobile du système d’exploitation est finalisée. Première inquiétude, ces deux terminaux n’emballent pas les foules. En fait, on ne sait pas trop vu qu’ils sont plutôt rares à trouver. Est-ce que la firme de Redmond les commercialise au compte-gouttes à cause de l’OS ou est-ce que les opérateurs font blocages ?

Alors que cette question n’a pas de réponse officielle, ce qui est officiel est que Microsoft a retardé le déploiement de la mise à jour vers Windows 10 Mobile. « Le déploiement de la mise à niveau vers Windows Mobile 10 commencera en début d’année prochaine pour une sélection d’appareils téléphoniques Windows 8 et 8.1 existants », a en effet déclaré un porte-parole de l’éditeur.

Windows 10 Mobile sur les Lumia 950/950 XL ou avec le programme Windows Insider

Les impatients de profiter de Windows 10 Mobile ont trois choix à disposition : patienter jusqu’à l’arrivée de la mise à jour. Cette option risque d’être longue selon le modèle de son appareil. En effet, aucune date précise n’est pour le moment annoncée, comme la liste des terminaux qui y auront droit n’existe pas plus à ce jour.

Le second choix est d’acheter un Lumia 950/950 XL. Le seul souci est de trouver un opérateur qui le vende. Pour une raison indéterminée, ils sont difficiles à trouver.

Troisième choix, il faut s’inscrire au programme Windows Insider et installer une préversion. Le problème étant bien évidemment qu’il s’agit d’une version bêta, c’est-à-dire non finalisée, avec un risque non négligeable de bugs.

Bien évidemment, il reste aussi la possibilité de ne pas s’entêter à vouloir à tout prix Windows 10 Mobile et se rabattre sur un smartphone fonctionnant avec Android ou iOS. Une chose est certaine, le poids marketing qu’aurait pu représenter les fêtes de fin d’année pour les Windows Phone est une opération qui a lamentablement raté.

Retard après retard pour Windows 10 Mobile

Lorsqu’on a commencé à parler du lancement de Windows 10, le message était un nouveau système d’exploitation multiplateforme capable de fonctionne autant sur un ordinateur que sur un hybride, une tablette ou un smartphone. De fait, tout le monde pensait que la mise à jour serait disponible pour tous les appareils en même temps lors de son lancement. Que nenni. En juillet, il n’a été lancé que sur les ordinateurs.

Un délai supplémentaire, pour finaliser la version mobile, a été annoncé pour l’automne, puis décembre. Ne pas libérer un logiciel qui n’est pas finalisé est parfaitement logique. De fait, ces reports sont relativement légitimes, d’autant plus qu’un délai de cinq mois est encore relativement raisonnable.

Par contre, ce nouveau retard est plus inquiétant. Pour commencer, il frustre tous les fans qui doivent attendre 2016. Le pire, ils sont doublement frustrés, car le « début d’année prochaine » laisse suggérer le premier trimestre, ce qui signifie que la mise à jour pourrait être proposée en janvier, ce qui serait encore raisonnable, ou en février, voir en mars… ce qui commencerait à faire long !

L’autre inquiétude est le « une large disponibilité de Windows 10 sur d’autres appareils » transformé en « une sélection d’appareils téléphoniques Windows 8 et 8.1 existants », ce qui sous-entend que la liste d’appareils compatible ne sera pas très longue au départ. Ou, en d’autres termes, que certains propriétaires de Lumia qui ne seront pas sur cette liste devront attendre encore plus longtemps : ces retards qui s’accumulent ont de quoi inquiéter.

Mais ce n’est pas tout. Après, il faudra aussi que les opérateurs y mettent du leur pour déployer cette mise à jour. Là encore, ce n’est pas évident, ce qui sous-entend encore une fois des délais supplémentaires.

En clair, selon son terminal et selon son opérateur (sa région du monde), la mise à jour vers Windows 10 Mobile n’est pas pour tout de suite. Pire, elle ne risque pas d’être disponible avant de nombreux mois en étant simplement… réaliste.

La question du CES et du MWC : de nouveaux appareils Windows 10 Mobile ?

Le début d’année 2016 sera marqué par deux importants salons high-tech, le CES de Las Vegas (janvier) et le MWC de Barcelone (février). Avec ce retard de la mise à jour vers Windows 10 Mobile, quelle sera la communication des autres fabricants ? Est-ce qu’ils vont présenter de nouveaux smartphones avec le nouveau système d’exploitation ? Est-ce qu’ils vont parler de la mise à jour de leurs Windows Phone ?

En clair, Microsoft a non seulement raté la période des ventes de fin d’année pour espérer percer avec Windows 10 Mobile, et vraisemblablement aussi ces deux très importants salons. Alors que le système d’exploitation est classé pour le moment troisième, très loin derrière Android et iOS, ce n’est pas cette stratégie totalement ratée qui va lui permettre de grappiller quelques parts de marché. Dommage.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGalaxy S7 : présentation le 21 février, avant l’ouverture du MWC ?
Article suivantCES ou MWC : quand est-ce que Samsung présentera le Galaxy S7 ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here