Microsoft veut injecter 70 millions de dollars dans Cyanogen

Est-ce que Microsoft a déclaré la guerre à Google ? C’est ce que pourrait laisser penser son investissement de 70 millions de dollars dans Cyanogen.

Cyanogen est une start-up américaine qui a développé un système d’exploitation dérivé d’Android, mais expurgé des services de Google. On apprend que l’intention de Microsoft serait d’injecter 70 millions de dollars dans cette société. C’est ce qu’affirme le Wall Street Journal.

Alors que Microsoft propose son propre système d’exploitation mobile, comment comprendre cet investissement autrement que comme une forme de déclaration de guerre à Google ?

En ayant déjà séduit une cinquantaine de millions d’utilisateurs depuis son lancement en 2009, Cyanogen bénéficie d’une excellente réputation en tant qu’alternative à la version officielle d’Android proposée par Google.

Allégée de tous ses services, Cyanogen apporterait un gain substantiel de performances aux appareils qui en sont équipés, mais aussi un gain d’autonomie.

Si Android se taille la part du lion du marché mondial de la mobilité, le cabinet Strategy Analytics estime que 37% des terminaux Android livrés au 3e trimestre sont en fait équipés d’une version autre que la version officielle signée Google.

Alors que Windows Phone peine toujours à percer, l’investissement de Microsoft correspond certainement à une certaine stratégie alternative.

La situation est d’autant plus compliquée que les relations entre Cyanogen et Google ne sont pas au beau fixe, ce qui semble parfaitement légitime vu qu’il est parfaitement normal que la firme de Mountain View n’apprécie pas trop que ses utilisateurs adoptent une alternative non officielle. En novembre 2013, Google a d’ailleurs banni l’application d’installation de Cyanogen se son Play Store.

Par-dessus ça, Kirt McMaster, le directeur général de Cyanogen, déclare : « Nous allons soustraire Android à Google ». Cette affirmation dénote parfaitement la situation conflictuelle qui existe actuellement.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentOutlook : enfin un vrai client pour Android et iOS
Article suivantSamsung prévoirait aussi des accessoires pour le Galaxy S6

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here