Mission Rosetta : voulez-vous écouter le son de Tchouri ?

Voulez-vous écouter le son de la comète 67P/Churyumov-Gerisamenko ? C’est possible maintenant que l’ESA a publié l’enregistrement de ce qu’a enregistré Philae lors de son atterrissage.

Les données collectées par la sonde Rosetta et le module laboratoire Philae continuent d’être progressivement dévoilées au grand public. La dernière information communiquée est le son enregistré par l’atterrisseur lorsqu’il s’est posé sur la comète 67P/Churyumov-Gerisamenko.

Situé dans les pieds de Philae, l’instrument SESAME-CASSE a été allumé lors de la descente de l’atterrisseur. C’est de cette manière que le module a clairement pu enregistrer les sons, sous forme de vibrations, de son touché avec la comète le mercredi 12 novembre.

Klaus Seidensticker, de l’Institut de recherche planétaire de DLR, explique que « les données permettent de dire que le premier contact des pieds de Philae s’est fait avec une surface souple, éventuellement une couche de poussière, de plusieurs centimètres d’épaisseur avant de frapper une surface dure, probablement une couche de glace-poussière frittée, quelques millisecondes plus tard ».

Il précise également que l’enregistrement est le bruit exact des vibrations enregistrées, qu’aucune modification n’a été faite ni nécessaire, hormis quelques modifications techniques.

http://goo.gl/88ectb

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker