Mozilla laisse tomber Firefox OS, mais ne l’enterre pas

Firefox OS a clairement du plomb dans l’aile. Même si Mozilla n’indique pas la mort du projet, l’annonce de son abandon n’est guère de meilleur augure.

La fondation Mozilla est actuellement en train de se remettre en cause. C’est ainsi qu’elle vient d’annoncer la fin des tuiles sponsorisées pour son navigateur Firefox. Mais ce n’est pas la seule annonce qui a été faite. Une autre concerne l’abandon de Firefox OS.

Firefox OS n’a pas percé

Présenté et lancé en tant qu’alternative à Android et iOS pour les mobiles, Firefox OS n’a jamais véritablement percé. Ce ne sont que quelques rares smartphones qui ont été proposés avec ce système d’exploitation mobile.

Pourtant, en permettant aux opérateurs de le personnaliser, Firefox OS aurait pu séduire, notamment pour les terminaux d’entrée de gamme. Mais le marché en a décidé autrement.

L’abandon de Firefox OS, mais pas sa mort

À l’occasion d’un événement dédié aux développeurs, Mozilla a annoncé que Firefox OS ne sera plus proposé aux opérateurs pour qu’ils équipent des smartphones avec. Cela ne signifie pas pour autant que le système d’exploitation est mort, l’entreprise ne l’a en tout cas pas ouvertement déclaré.

En fait, la porte est laissée ouverte, non pas pour les smartphones, mais pour les objets connectés. En effet, Panasonic a choisi Firefox OS pour ses Smart TV, ce qui pourrait inciter d’autres marques à en faire de même. Par ailleurs, par rapport au marché des smartphones, le marché de l’Internet des Objets (IoT) est à peine en train de s’ouvrir, ce qui laisse à priori plus d’opportunités.

Mozilla mise tout sur Firefox

Au final, Mozilla semble vouloir se focaliser avant tout sur son navigateur Firefox. Ce n’est pas le lancement de « Focus by Firefox », un bloqueur de contenu pour les appareils iOS, qui va sembler modifier cette stratégie. Cette nouveauté indique simplement que la priorité est le développement de solutions pour les smartphones, iOS ou Android.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe développeur de Notepad++ n’a pas apprécié la victoire du FN : il le dit haut et fort
Article suivantUne attaque DDoS a ciblé les racines d’internet

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here