NASA : pas de vol habité pour la capsule Orion avant 2023

Alors que le premier vol habité de la capsule Orion était prévu pour 2021, ce premier vol pourrait ne pas s’effectuer avant 2023.

La capsule Orion est le premier vaisseau américain conçu pour transporter des astronautes, depuis la capsule Apollo, pour transporter des personnes au-delà de l’orbite terrestre. Jusqu’à présent, son premier vol habité était évoqué pour 2021. Mais aujourd’hui, la NASA est moins affirmative.

« Les équipes vont continuer à travailler pour être prêtes pour le premier vol habité à une date plus avancée », a déclaré William Gerstenmaier, le responsable du programme d’exploration habitée de la NASA en soulignant que nous serons « prête en avril 2023 ». « Nous maintiendrons la préparation du vaisseau, du lanceur et des systèmes au sol au rythme le plus soutenu possible », a-t-il ajouté.

« En fait, il y aurait encore trop de paramètres et d’incertitudes liés à ce projet qui font qu’il est pour le moment impossible d’affirmer si le vaisseau sera prêt en 2021 », a renchéri Robert Lightfoot, l’administrateur associé de la NASA.

« C’est très loin d’être certain, car des choses peuvent arriver, comme l’expérience nous l’a montré », a-t-il ajouté, en faisant notamment référence aux « inconnus » que sont par exemple les problèmes potentiels de mise au point des logiciels.

Pour l’heure, la NASA maintient toujours le cap en restant engagé sur un coût de développement d’Orion de 6,77 milliards de dollars jusqu’au premier vol habité.

Ce retard de deux ans a déjà suscité des critiques au Congrès, certains politiciens reprochant à la NASA de ne pas consacrer suffisamment de fonds à ce programme. « Une fois de plus, l’administration Obama choisit de retarder les priorités d’exploration de l’espace profond telles qu’Orion et le Space Launch System qui transporteront les astronautes américains sur la Lune, Mars et au-delà », a déploré le républicain Lamar Smith, le président de la commission sur la science, l’espace et la technologie à la Chambre de représentants.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMis à jour vers iOS 9 : attention à l’état de votre batterie !
Article suivantEn colère, il attaque sa Mercedes S63 AMG à 200 000 dollars avec un club de golf !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here