Néfertiti : qui était cette reine d’Égypte si connue ?

À l’instar du nom de Toutankhamon, celui de Néfertiti est tout aussi connu. Qui était cette reine d’Égypte ? Cette question est d’autant plus d’actualité qu’un archéologue pense avoir retrouvé sa tombe.

Avec Cléopâtre, Néfertiti est certainement la reine d’Égypte la plus connue de tout le monde, y compris des personnes qui ne sont pas particulièrement férues en égyptologie. L’image que le public possède d’elle, c’est le buste d’une femme au long cou et au un nez droit, portant une couronne sur la tête à la forme d’un cône inversé. Vu que cette sculpture a été découverte en 1912 par d’archéologues allemands à Amarna (Égypte), elle se trouve à Berlin.

Néfertiti, épouse d’Akhenaton, mais pas mère de Toutankhamon

Néfertiti a vécu entre 1370 et 1333 avant Jésus Christ. Elle était l’une des épouses d’Akhenaton, un des plus illustres pharaons. Bien que celui-ci soit le père du célèbre Toutankhamon, autre pharaon légendaire mort à 19 ans, elle n’est pas sa mère, et cela même si elle a eu six enfants.

Sa notoriété repose sur sa grande beauté, mais aussi sur sa colossale influence politique et religieuse importante. On peut la voir souvent orner des monuments, que cela soit lors de cérémonies officielles ou sur un char avec Akhenaton. Sur les parois du temple d’Aton à Karnak, elle est plus représentée que son époux, preuve de son indiscutable importance.

Elle aurait joué un rôle important auprès du pharaon. C’est à cause d’elle, ou grâce à elle, qu’il a convertit l’Égypte au monothéisme en imposant le culte du Dieu du Soleil.

Découverte de sa tombe ?

Alors que les égyptologues savent beaucoup de choses sur Néfertiti, ils ne savent par contre pas encore où est sa sépulture. Mais selon un égyptologue britannique, elle ne reposerait pas à Amarna, aux côtés de son époux, comme nombreux le pensent, mais à proximité de la tombe de son beau-fils Toutankhamon, dans la vallée des rois.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentStreaming musical : la bataille des offres pour la famille est engagée
Article suivantLa batterie sodium-ion est au point, prête à remplacer la technologie lithium-ion

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here