Netflix : Popcorn Time se pose en sérieux rival

Dans une lettre envoyée à ses actionnaires, Netflix déclare que la piraterie est l’un de ses principaux concurrents, plus particulièrement Popcorn Time.

Si l’application Popcorn Time qui permet de diffuser des torrents de cinéma et de télévision à partir du Cloud est souvent qualifiée de « Netflix pour les pirates » grâce à son interface facile à utiliser et son grand choix de contenu, la réalité semble très proche de ça. En effet, dans une lettre envoyée à ses actionnaires hier, Netflix y déclare que la piraterie est un de ses principaux concurrents, plus particulièrement Popcorn Time.

De fait, l’application permet de parcourir un catalogue, d’y choisir des films et émissions de télévision par leurs affiches, de les sélectionner pour plus d’informations, puis de commencer la diffusion après une courte période de tampon. Très facilement utilisable par n’importe qui, l’application Popcorn Time fait oublier que ce sont des Bittorrent piratés qui sont derrière cette belle façade.

Netflix s’est par ailleurs convaincu de cette menace simplement en analysant un graphique Google Trends qui compare la popularité des recherches pour Netflix, HBO, et Popcorn Time aux Pays-Bas. La popularité de Popcorn Time y est en forte hausse au cours des six derniers mois au point d’être désormais à égalité avec Netflix, bien au-dessus de HBO.

Cette analyse ne concerne que les Pays-Bas, mais donne « à réfléchir » sur la menace explique Netflix.

Alors que Netflix ou Spotify arrive tirer leur épingle du jeu en étant plus simple que le piratage, le souci est que Popcorn Time est encore plus simple !

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentCyanogenMod rêve de sortir des griffes de Google
Article suivantWindows 10 : Spartan arrive d’une manière un peu cachée

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here