Neutralité du net : 3 stars du porno plaident avec humour

Dans le but de soutenir l’idée qu’internet devienne un service public aux États-Unis, le site Funny or Die a recouru à trois stars du porno pour plaider avec humour de la neutralité du net.

C’est à l’instigation du site Funny or Die qu’Alex Chance, Mercedes Carrera et Nadia Styles, trois stars américaines du porno, ont tourné entièrement nues pour une séance pédagogique assez particulière. Pour cause, il s’agit d’un plaidoyer pour la neutralité d’internet, pour que le net devienne un service public aux États-Unis.

C’est dans une vidéo pleine d’humour que ces trois jeunes femmes expliquent, avec des arguments, en quoi consiste la neutralité du net et en laquelle il serait dommage de s’en priver. C’est ainsi qu’elles expliquent que « Sans la neutralité du net, les fournisseurs d’accès peuvent créer des voies rapides spéciales pour ceux qui veulent payer davantage », ajoutant que « En d’autres termes, le porno en streaming pourrait être très lent pour certains, et pas pour d’autres », avançant l’argument que « Les pauvres doivent pouvoir regarder du porno à la même vitesse que les riches ».

Alors que le président américain Barack Obama plaide pour la même cause, elles se sont félicitées qu’il était « ferme et dur » au sujet de ce dossier.

Les trois stars du porno considèrent que « Internet est actuellement comme une immense orgie où chacun peut avoir du sexe avec qui il veut. Sans la neutralité, cette sexe-party ne sera que pour les riches ! ».

Par cette vidéo, le site Funny or Die compte bien évidemment dénoncer une dérive vers un internet à deux vitesses, où aucune start-up n’aurait les moyens de venir bousculer des services tels que YouTube ou Netflix, qui eux seraient capables de payer les fournisseurs d’accès à internet pour bénéficier d’un traitement préférentiel. Si le risque est que les sites doivent payer plus, il en va de même pour les utilisateurs qui seront certainement aussi obligés de passer à la caisse pour pouvoir obtenir des services de bonne qualité.

C’est ainsi que les jeunes femmes concluent que « Cela signifierait du streaming plus lent, des réseaux sociaux plus lents et du porno plus lent », ajoutant que « Cela n’est pas logique, car les opposants à la neutralité du net sont souvent des hommes vieux et riches qui regardent plein de porno bizarre ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFacebook at Work : un service à l’intention des professionnels
Article suivantBouygues Telecom et B&You ne font plus qu’un !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here