New Horizons va commencer sa mission aux abords de Pluton

Après neuf ans de voyage, la sonde américaine New Horizons va entamer son travail d’observation de Pluton.

Lors que la sonde américaine New Horizons a quitté la Terre, il y a neuf ans, Pluton était encore la neuvième planète du système solaire. Quelques mois plus tard, l’astre s’est fait déclasser en planète naine, une parmi tant d’autres. Ce déclassement ne va pas empêcher la sonde de remplir sa mission d’observation.

Même si New Horizons est encore à 260 millions de kilomètres de sa cible, c’est à partir de ce jeudi dernier qu’elle a commencé son travail d’observation des confins de notre système solaire, une zone qui est encore pratiquement inexplorée vu que tout ce que l’on sait sur Pluton « peut être écrit sur une carte postale » explique Francis Rocard, responsable des programmes d’exploration du Système solaire au CNES.

Grâce à New Horizons, il va être possible d’en savoir plus sur Pluton, mais aussi sur ses lunes, par exemple Charon. Il sera ainsi possible d’en savoir sur son atmosphère, ses satellites, ses éventuels geysers, et sur les mystérieuses et gigantesques taches repérées par Hubble.

Mieux connaitre Pluton signifiera aussi mieux connaitre les objets de la ceinture de Kuiper, ce vaste anneau de débris entourant le Système solaire. « New Horizons va permettre de découvrir quelle tête ont les objets de Kuiper […], car on n’en a jamais vu de près », explique Francis Rocard.

Mieux connaitre Kuiper va aussi permettre d’en savoir plus sur les comètes et sur l’histoire du Système solaire.

Alors que c’est le 14 juillet prochain que New Horizons sera le plus proche de Pluton en passant à seulement 10 000 kilomètres d’altitude, il est prévu que la sonde mesure la température à sa surface, la minéralogie du sol, la composition des gaz dans l’atmosphère, sans oublier de « belles images de la planète ».

Bien que toutes les données scientifiques soient très utiles pour les chercheurs, le grand public est en effet surtout intéressé par les prises de vue qui seront prises, de clichés à la qualité, « très bonne » promet l’astrophysicien.

« New Horizons est l’objet le plus rapide envoyé par l’humanité, il a atteint la Lune en onze heures seulement », rappelle Francis Rocard. Il ajoute que le survol de Pluton sera très rapide, un prélude à la suite de son voyage. La sonde doit en effet poursuivre sa route pour survoler d’autres objets de Kuiper et d’étudier la frontière du Système solaire, bien évidemment pour nous abreuver de nouvelles informations inédites.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité