Nexus 4 : attends ou paie !

Se procurer le dernier Nexus 4 de Google fabriqué par LG est une véritable gageure aujourd’hui : soit il faut patienter, soit il faut débourser des sommes exorbitantes.

Il semble que tout le monde a été pris de court avec la sortie du Nexus 4. À commencer par les acheteurs qui, depuis quasiment sa sortie le 13 novembre dernier, trouvent la mention « épuisé » sur le Google Play, le magasin en ligne. Mais cela a aussi pris de court Google et LG qui rencontrent une peine maximale pour réapprovisionner les stocks.

Dès lors, s’il compte acheter le Nexus 4 à un prix décent, soit 299 euros pour la version 8 Go ou 349 euros la 16 Go le consommateur se retrouve à attendre. En effet, pour ceux qui sont pressés et qui disposent des moyens financiers adéquats, il est toujours possible d’en trouver sur eBay, pour grosso modo le double du prix, ou chez SFR qui a l’exclusivité en France. Mais chez l’opérateur, il faut également être prêt à mettre la main à la poche, car il est proposé nu à 629 euros, ou à partir de 2 159,76 euros en souscrivant un forfait… Il semble donc bien que certains tentent délibérément de profiter de l’engouement populaire pour le Nexus 4 afin de pratiquer des prix indécents !

Pourtant, le nombre de Nexus 4 vendu n’est pas si conséquent que cela, comparativement à l’iPhone 5 par exemple, seuls 375 000 exemplaires ont été écoulés en 2012, c’est l’estimation qui a été faite par des membres du forum XDA Developers sur la base des numéros de série. Alors, est-ce que le problème est chez LG qui a de la peine à produire ? Chez Google qui a sous-estimé le succès de son produit ? Il y a bien des chances que tout cela fasse partie d’une stratégie encore mystérieuse du géant de l’internet. En effet, avec ses qualités et son prix, le succès du Nexus 4 était garanti. Reste plus qu’à connaitre la finalité de cette « rupture » de stock intentionnelle…

Au jour d’aujourd’hui avec les analyses de marché qui sont effectuées, il est impossible de ne pas imaginer que ces ruptures de stock soient intentionnelles, une nouvelle méthode de marketing : ce qui est rare est populaire, « il me le faut ». Car plusieurs produits phares ont souffert de cette maladie : le Nexus 4, mais aussi l’iPhone 5 par exemple. Est-ce que cela s’apparenterait à la notion de « édition limitée » ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone 6 – iOS 7 : le couple sensé contrecarrer le Nexus 4
Article suivantGalaxy S3 : déploiement du correctif pour la faille processeur

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

  1. John Reflechi et surtout fais l effort de sortir ta calculette ,: prix du mobile + différence entre le prix low coast x24 et t as le prix reel du tel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here