Nintendo s’envole grâce aux Pokémon

Ce lundi, l’action de Nintendo s’est envolée à la Bourse de Tokyo (+3,98%) suite à l’annonce de l’arrivée des Pokémon sur tablette.

Ce lundi, la rumeur que Nintendo allait adapter son un jeu de cartes Pokémon pour l’iPad a donné des ailes à l’action de la firme japonaise. Après avoir bondi de 835 yens (+7,4%) en début d’après-midi, le titre Nintendo a fini la journée avec un gain de 450 yens (+3,98%).

Cet engouement des investisseurs cette adaptation des Pokémon sur tablette s’explique par le fait que Nintendo s’était jusqu’à présent toujours refusé de décliner ses jeux console sur des appareils mobiles, que cela soit sur smartphones ou tablettes.

Partie d’une rumeur, l’information de cette adaptation a été rapidement confirmée par : « Une filiale de Nintendo va proposer un jeu de cartes Pokémon sur iPad après avoir fait de même pour PC et après des années de succès des cartes réelles ».

Le porte-parole du groupe nippon précise que « la stratégie du groupe de ne pas distribuer de jeux pour smartphones reste inchangée » ce qui signifie par exemple que ce n’est pas demain la veille que Super Mario arrivera sur iPhone ou iPad. Toutefois, l’arrivée d’un jeu Pokémon Trading Card sur tablette pourrait être un premier pas vers un assouplissement de cette volonté, surtout si cette première application cartonne auprès des utilisateurs.

Pour finir, il est encore bon de rappeler qu’avec plus de 30 millions de « Pokémon rouge et blanc » les Pokémon ont été l’un des plus grands succès de Nintendo.

Illustration - Une parade de Pokémon «Pikachu» à Tokyo, le 14 août dernier. Le célèbre jeu Nintendo va être décliné pour iPad.
Illustration – Une parade de Pokémon «Pikachu» à Tokyo, le 14 août dernier. Le célèbre jeu Nintendo va être décliné pour iPad.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSony annonce l’arrivée de la PlayStation TV
Article suivantGran Turismo 6 : Toyota dévoile sa FT-1 Vision GT

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here