Nokia : des téléphones mobiles dès 2016

Après avoir vendu sa division mobile à Microsoft en 2014, Nokia ne compte pas abandonner la téléphonie mobile en envisageant de produire à nouveau des appareils à partir de 2016.

En 2014, lorsque Nokia a vendu sa division mobile à Microsoft pour 5,4 milliards d’euros, on pensait que l’ancien numéro un mondial des téléphones mobiles avait définitivement tourné la page. Il faut dire que, face Samsung et Apple, Nokia ne parvenant plus à suivre le rythme.

Alors que certaines rumeurs ont par la suite annoncé un éventuel retour de Nokia sur la scène de la téléphonie mobile, le groupe finlandais s’était empressé de démentir une quelconque intention de reproduire des smartphones.

Pourtant, par l’intermédiaire d’une interview accordée par Rajeev Suri, le directeur général de Nokia, au mensuel allemand Manager Magazin, on apprend que le groupe finlandais a bel et bien l’intention de revenir sur ce marché. « Nous ne ferions que les concevoir et rendre disponible l’exploitation de notre marque », a-t-il déclaré en ajoutant que « Nous rechercherons des partenaires appropriés ».

En fait, ce retour est parfaitement possible vu que la vente à Microsoft comportait une clause de non-concurrence empêchant Nokia de produire de nouveaux téléphones jusqu’en décembre 2015. Justement, on parle de 2016…

Cette résurrection devrait être pilotée par Nokia Technologies, une filiale du groupe qui gère un portefeuille de 30 000 brevets. Ce retour se ferait donc dans la conception et non pas dans la fabrication des téléphones à proprement parler.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMission Rosetta : Philae devient bavard !
Article suivantMai 2015 : ça chauffe pour la planète Terre !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here