Nokia : une diversification qui va passer par les voitures connectées

Même si Nokia avait en son temps annoncé son intention de se recentrer sur ses activités, ce qui a servi de justificatif à la vente à Microsoft de sa branche mobile, le groupe finlandais compte tout de même se diversifier dans les voitures connectées.

Maintenant que son activité mobile a été cédée à Microsoft, tout le monde s’attendait à ce que Nokia se recentre sur ses activités, comme cela avait été annoncé. Ce lundi, en annonçant la création d’un fonds de 100 millions de dollars dédié au développement des voitures connectées.

Chapeauté par sa filiale de capital-risque, Nokia Growth Partner, ce fond a pour ambition de soutenir dans des sociétés en Europe, aux États-Unis, en Inde et en Chine, engagées dans l’automobile connectée.

Comme l’explique Rajeev Suri, « Les automobiles vont devenir une plate-forme technologique similaire aux et tablettes », ce qui explique la raison de ce choix stratégique pour le groupe finlandais. Il faut par ailleurs ajouter que le PDG de Nokia a la conviction que « que la voiture connectée est une opportunité de croissance importante » et qu’il est donc important d’accompagner et d’accélérer le développement d’applications et de technologies dans ce secteur.

Nokia lance un fonds de 100 millions de dollars dédié aux voitures connectées
Nokia lance un fonds de 100 millions de dollars dédié aux voitures connectées

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAviation : comment moins polluer en assurant la climatisation et l'électricité ?
Article suivantGuerre des brevets : est-ce qu'Apple a vraiment gagné ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here