NSA : Edward Snowden déconseille Dropbox

Selon The Guardian, Edward Snowden déconseille d’utiliser Dropbox car ce service est « hostile à la vie privée ».

Selon Edward Snowden, les données des utilisateurs ne seraient pas en sécurité avec Dropbox, en tout cas pas vis-à-vis du regard inquisiteur des agences gouvernementales américaines. Alors que c’est The Guardian qui publie cette information, il est par ailleurs fait mention que Condoleezza Rice, ancienne secrétaire d’Etat américain, fait partie des dirigeants actuels de l’entreprise, une personnalité politique qui est considérée comme étant « la plus anti-vie privée ».

Si Edward Snowden déconseille Dropbox, il vante en contrepartie un service appelé Spideroak, une solution qui serait plus sécurisée grâce à son système « zero knowledge ».

Alors que les services cloud ne cryptent que les informations pendant leur transit, Spideroak code également les données lors de leur stockage, ce qui permet de protéger un peu plus ses données des regards indiscrets. De fait, même avec un ordre de justice, le système « zero knowledge » permet de protéger les données vu que seul l’utilisateur possède le mot de passe à même de décoder les informations stockées, un mot de passe que Spideroak ne conserve pas, d’où le nom de « zero knowledge », (« zéro connaissance »).

Edward Snowden vous déconseille l'utilisation de Dropbox
Edward Snowden vous déconseille l’utilisation de Dropbox

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSurf Magazine lance une plateforme de réservation pour les écoles de surf
Article suivantBitTorrent travaille sur un navigateur

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here