NSA : un accord secret avec les autorités britanniques ?

Est-ce que, en vertu d’un accord secret, les services britanniques ont collaboré avec la NSA pour espionner leurs citoyens ? C’est en tout cas ce qu’annonce le quotidien britannique The Guardian.

Les révélations d’Edward Snowden au sujet des systèmes d’écoutes et d’espionnage mis en place par la NSA continuent à faire couler beaucoup d’encre. Les dernières révélations proviennent du quotidien The Guardian et de la chaîne de télévision Channel 4.

Ces deux médias britanniques affirment que l’agence américaine aurait pu délibérément espionner des citoyens britanniques en vertu d’un accord secret passé avec les autorités anglaises. Dans un mémo datant de 2007, il est stipulé que « les analystes du SID peuvent exploiter toutes les données britanniques collectées incidemment concernant les identifiants des contacts, y compris les adresses IP et les adresses e-mail, les numéros de fax et de téléphone ».

Cet accord conclu entre les États-Unis et la Grande-Bretagne est en violation avec la convention dite des « cinq yeux » qui stipule que les citoyens américains, britanniques, australiens, canadiens et néo-zélandais doivent être à l’abri de toutes mesures de surveillance de la part des services de renseignement des autres nations contractantes.

Il est certain que cette nouvelle révélation va créer une nouvelle polémique, mais, à l’heure actuelle, aucune des autorités concernées n’a réagi.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCampagne anti-Google : Microsoft veut jouer sur le manque de respect de vie la privée
Article suivantXbox One : une console de jeu oui, mais surtout un centre de divertissement

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here