Numericable : Bouygues Telecom après SFR ?

Alors que Numericable vient à peine de finaliser le rachat de SFR, le groupe Altice se dit intéressé de reprendre également Bouygues Telecom !

Comme le dit si bien la diction : l’appétit vient en mangeant. C’est le syndrome que semble désormais souffrir Numericable. En effet, après avoir racheté SFR, Altice, la maison-mère de Numericable, laisse entendre être intéressé au cas où Bouygues Telecom chercherait un repreneur. C’est Dexter Goei, le directeur général d’Altice, qui a personnellement fait cette déclaration à l’occasion d’une conférence sur les télécoms, les médias et la technologie organisée à Barcelone par Morgan Stanley.

C’est ainsi que le directeur général a déclaré : « À l’heure actuelle, nous sommes en train d’intégrer SFR, mais si nous recevons un appel de Bouygues vendredi, alors pourquoi pas ? […] Nous nous considérons comme les acheteurs naturels de Bouygues Telecom. Nous avons une importante base de revenus donc il y aurait un important potentiel de synergies ».

Alors qu’aucune discussion n’est pour le moment entamée, Dexter Goei ajoute que « Nous aurons cette discussion. Je serais surpris s’il n’y avait pas d’effort en 2015 pour que la consolidation en France se fasse ».

Cette annonce pose bien évidemment la question de la pérennité des quatre opérateurs mobiles en France. Si ce scénario semble à priori inenvisageable à l’heure actuelle, le fait que la réduction du nombre d’opérateurs touche déjà l’Allemagne, l’Espagne et l’Irlande, on peut parfaitement imaginer que cette tendance touche l’Hexagone prochainement.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCO2 : la NASA compte faire mieux avec OCO-2
Article suivantSamsung : les dernières rumeurs sur le Galaxy S6

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here