Numericable : condamnation pour tromperie sur l’illimité

Quelques mois après Free, c’est au tour de Numericable de se faire épingler pour tromperie au sujet du terme illimité.

Pour avoir prétendu que les appels vers l’étranger étaient illimités alors qu’ils étaient en réalité limités, Free et Iliad s’étaient fait condamner en juillet dernier pour tromperie des utilisateurs sur l’usage du terme illimité. Aujourd’hui, la même histoire se reproduit, mais avec un autre opérateur : Numericable.

Alors que Numericable est passée devant la justice à ce sujet, l’UFC-Que Choisir explique que l’opérateur annonce son forfait mobile comme étant illimité alors que les conditions générales précisent clairement que les appels sont en réalité plafonnés à 500% de l’usage moyen d’un abonné et à 200 % de ce même indice pour les SMS.

C’est pour cette raison que le câblo-opérateur a été condamné à 30 000 euros d’amende et 20 000 euros de dommages-intérêts à l’UFC-Que Choisir et 1 000 euros à une victime, « au titre de son préjudice moral », par le tribunal correctionnel de Meaux.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité