Numericable : condamnation pour tromperie sur l’illimité

Quelques mois après Free, c’est au tour de Numericable de se faire épingler pour tromperie au sujet du terme illimité.

Pour avoir prétendu que les appels vers l’étranger étaient illimités alors qu’ils étaient en réalité limités, Free et Iliad s’étaient fait condamner en juillet dernier pour tromperie des utilisateurs sur l’usage du terme illimité. Aujourd’hui, la même histoire se reproduit, mais avec un autre opérateur : Numericable.

Alors que Numericable est passée devant la justice à ce sujet, l’UFC-Que Choisir explique que l’opérateur annonce son forfait mobile comme étant illimité alors que les conditions générales précisent clairement que les appels sont en réalité plafonnés à 500% de l’usage moyen d’un abonné et à 200 % de ce même indice pour les SMS.

C’est pour cette raison que le câblo-opérateur a été condamné à 30 000 euros d’amende et 20 000 euros de dommages-intérêts à l’UFC-Que Choisir et 1 000 euros à une victime, « au titre de son préjudice moral », par le tribunal correctionnel de Meaux.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSamsung : un quatrième trimestre consécutif à la baisse
Article suivantPassport : vers une Gold Edition signée BlackBerry ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here