Oculus Rift : le porno s’adapte à la réalité virtuelle !

L’industrie du porno est florissante, un succès qui repose surtout sur sa faculté à surfer sur les nouvelles technologies pour être toujours en avance sur le marché. C’est ainsi que l’industrie du film X s’est déjà approprié la réalité virtuelle proposée par le casque Oculus Rift.

Comme l’explique la firme Oculus, « des milliers de personnes se sont portés volontaires pour participer aux phases de bêta », comme quoi la réalité virtuelle semble être quelque chose qui intéresse beaucoup de monde.

Parmi les intéressés, l’industrie du porno suit attentivement tous les progrès techniques, une veille technologique qui vise à toujours pouvoir proposer des produits en adéquation avec les technologies actuelles, de satisfaire la clientèle de ce marché avec des solutions à la mode.

C’est ainsi que la société de production de film X SugarDVD a déjà investi dans le programme Oculus Rift. Pour ce faire, deux charmantes jeunes femmes ont été embauchées, puis recouvertes de capteurs afin d’être mitraillées de photos pour numériser les moindres courbes de leurs corps. Ce sont ensuite les graphistes qui ont redessiné le tout en haute résolution, avant que les ingénieurs programment des scénarios virtuels allant du diner romantique à la discussion au coin du feu, des situations finissant bien évidemment par…

Il est à préciser que l’Oculus Rift n’est pas encore disponible pour le public, ce qui signifie que l’industrie du porno sera prête le jour de sa commercialisation.

Le porno arrive sur Oculus Rift

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAvec Service Workers, Google veut améliorer le mode déconnecté
Article suivantYouTube ne compte pas se laisser marcher sur les pieds par Facebook

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here