Oculus VR améliore son casque de réalité virtuelle

En test auprès des développeurs, tous les gamers attendent impatiemment la date de lancement de réalité virtuelle. Surprise, Oculus VR annonce à la place le Crescent Bay, une version améliorée de son casque de réalité virtuelle.

L’impatience des gamers de pouvoir enfin découvrir l’Oculus Rift pourrait se solder par une sérieuse déconvenue. En effet, au lieu d’officialiser une date de lancement pour son casque de réalité virtuelle, Oculus VR dévoile un nouveau modèle de casque : le Crescent Bay.

Si on ne sait toujours pas quand l’Oculus Rift sera commercialisé, on sait déjà que le Crescent Bay devrait être commercialisé mi-2015, ce qui pourrait laisser penser que l’Oculus Rift pourrait bien ne jamais voir le jour, commercialement parlant.

Plutôt que de spéculer à ce sujet, il est bon de signaler que le Crescent Bay suit les déplacements de la tête à 360°, que sa latence a été limitée, qu’il est équipé d’un nouvel écran, que les effets secondaires tels que la nausée ont été résolus, ou encore qu’il adopte la technologie audio RealSpace 3D pour restituer un meilleur environnement sonore.

Parallèlement à cela, le logiciel a adopté les moteurs Unreal Engine 4 et Unity, ce qui signifie que l’application poursuit son bonhomme de développement.

Alors que les promesses semblent être au rendez-vous, il n’en demeure pas moins que les gamers sont toujours dans l’expectative de pouvoir prochainement disposer d’un casque de réalité virtuelle signé Oculus VR.

Crescent Bay : nouvelle version améliorée d'Oculus Rift

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFerrari doit rappeler ses F458 Spider et Italia aux États-Unis
Article suivantiPhone 6 vs iPhone 6 Plus : le bestseller est le petit écran

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here