Opel Corsa : elle se dévoile avant l’heure

Attendue à l’occasion du Mondial de l’automobile de Paris, la nouvelle Opel Corsa n’a pas attendu ce rendez-vous pour être dévoilée à la presse française.

Officiellement, ce n’est qu’à l’occasion du Mondial de l’automobile de Paris que sera officialisée la nouvelle Opel Corsa. Dans les faits, le constructeur vient de présenter sa nouvelle citadine à la presse française.

Véritable pilier de la marque Opel, la Corsa représente 34,8% des ventes de la marque en France pour 2013, soit 20 761 immatriculations. Dès lors, les enjeux de la cinquième génération de Corsa sont énormes alors que la concurrence est rude sur le segment des petites citadines.

Pour mettre tous les atouts de son côté, la Corsa fait le plein de technologies en intégrant un système d’infotainment intégrant le MirrorLink, une panoplie complète d’aides à la conduite ou éléments de sécurit comme la caméra de recul, un ensemble de radars avant et arrière, un système de parking automatique, l’avertisseur de franchissement de ligne ou encore l’Opel Eye qui lit les panneaux de signalisation, etc.

Les principales nouveautés de la Corsa sont à chercher du côté de la motorisation. Si le 1.3 CDTi (75 ou 90 ch) reste d’actualité, un tout nouveau bloc 3 cylindres de 115 ch accouplé à une nouvelle boîte mécanique 6 rapports faits son apparition, tout comme le 1.4 90 ch qui troque sa vieille boîte automatique à 4 rapports pour un à 6 rapports.

En attendant les premiers essais, il est encore bon de souligner que le tarif de la nouvelle Corsa débute à 11 990 euros pour un modèle 3 portes-essence, et qu’il culmine à 18 590 euros pour la version 5 portes dans la finition la plus complète.

La nouvelle Corsa est déjà à Paris !
La nouvelle Corsa est déjà à Paris !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentXbox One : Microsoft propose le Kinect en option pour 150€ !
Article suivantTwitter : les indicateurs qui en disent long sur vos tweets

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here