Opera 24 améliore sa gestion des onglets

En sortant Opera 24, Opera Software met à disposition des internautes une nouvelle version de son navigateur qui améliore la gestion des onglets.

Même si Opera a été le premier navigateur à proposer une navigation par onglet, Opera Software a par la suite mis beaucoup de temps pour rattraper son retard sur les navigateurs concurrents, un retard dû à sa migration vers le moteur de rendu Blink.

Cette migration étant visiblement enfin digérée, Opera Software propose une réelle nouveauté avec Opera 24, la possibilité de passer sa souris sur un onglet pour obtenir une prévisualisation du contenu de la page, non pas sous forme d’une vignette, mais via un effet de type lightbox affichant tout le contenu. Cette nouveauté s’avérera très utile pour des sites qui disposent d’un rafraichissement automatique tel que Twitter, Facebook, Gmail ou autres, il sera possible d’y jeter en œil de temps en temps sans quitter le site sur lequel on surfe.

Opera Software profite de la sortie d’Opera 24 pour revendiquer plus de 1000 extensions spécialement optimisées, mais aussi pour annoncer que l’affichage sur les écrans en haute résolution sur Windows sera optimisé.

Parallèlement à Opera 24, Opera Software annonce l’ouverture d’une bêta privée d’Opera Mini pour Windows Phone. Il est à préciser que Microsoft n’autorise pas l’installation de moteurs de rendu tiers tels que Blink, comme on ne sait pas encore si Opera pourra accéder au moteur JavaScript de Windows Phone.

Opera : meilleure gestion des onglets et une bêta sur Windows Phone
Opera : meilleure gestion des onglets et une bêta sur Windows Phone

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPiratage de photos de célébrités : Apple nie l’existence d’une faille
Article suivantIFA 2014 : Acer officialise deux PC portables convertibles

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here