Avec Opera 40, les internautes profitent d’un VPN intégré au navigateur

Opera vient de publier la version 40 de son navigateur. Cette nouvelle mouture intègre désormais un VPN qui est disponible pour tous les internautes.

Par l’intermédiaire des previews pour les développeurs, on savait qu’Opera était en train de préparer une version de son navigateur pour desktop qui intègre un VPN. Cette version est désormais disponible pour tous les internautes avec la publication d’Opera 40.

Alors qu’il fallait passer par les préférences avancées du navigateur (opera://flags) pour activer le VPN qui était désactivé par défaut, cette fonctionnalité est activée par défaut dans la version stable qui vient d’être publiée. Via le menu « position virtuelle », l’utilisateur peut choisir sa localisation virtuelle entre le Canada, l’Allemagne, les Pays-Bas, Singapour ou les Etats-Unis. De plus, les développeurs ont ajouté une option pour n’activer le VPN que sur les fenêtres de navigation privée. Il s’agit d’options qui n’étaient pas disponibles dans les préversions.

Le VPN intégré à Opera 40 ne concerne que le trafic du navigateur

Si Opera Software propose un VPN dans son navigateur Opera, ainsi qu’une application VPN spécifique pour Android, c’est parce qu’elle a racheté la société SurfEasy en mars 2014. C’est d’ailleurs cette même société qui opère le VPN intégré à Opera 40.

Il est à souligner que le service VPN proposé au sein d’Opera 40 est gratuit. Mais attention, le trafic concerné par le tunnel n’est que celui du navigateur.

Le VPN n’est pas la seule nouveauté d’Opera 40. Cette nouvelle version stable embarque une option pour préserver la batterie. Ainsi, dès qu’elle détecte que l’ordinateur est débranché, la sauvegarde de la batterie est immédiatement activée avec la mise en route automatique du mode d’économie d’énergie. Des améliorations ont aussi été apportées au niveau de la vidéo avec la prise en charge de nouveaux players et sites.

Pour se différencier par rapport à la concurrence, Chrome, Edge, Safari, Firefox, Opera joue délibérément la carte de la différenciation, que cela soit avec l’ajout de ce VPN, mais aussi avec l’intégration d’un bloqueur publicitaire, des fonctionnalités que ces rivaux ne proposent pas nativement dans leurs navigateurs. Il est encore bon de préciser qu’Opera 40 est basé sur Chromium 53.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLes ventes du Samsung Galaxy Note 7 vont reprendre le 28 septembre
Article suivantLes clients de la FNAC vont pouvoir tester la réalité virtuelle
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here