Ordinateur quantique : Google veut faire cavalier seul

Au lieu de devoir partager l’accès à un ordinateur quantique avec la NASA et l’USRA, Google a décidé de faire cavalier seul en créant sa propre équipe Quantum Artificial Intelligence.

Dans le cadre du Quantum Artificial Intelligence Lab, Google, la NASA et l’USRA se partageaient un ordinateur quantique, une situation qui n’était plus au goût du géant de l’internet.

Ayant décidé de faire désormais cavalier seul en matière d’ordinateur quantique, Google annonce la création d’une équipe Quantum Artificial Intelligence, une équipe qui sera dirigée par le professeur John Martinis, de l’université de Californie Santa Barbara.

Comme l’explique la firme de Mountain View, « l’équipe de Quantum Artificial Intelligence sera capable d’implémenter et de tester de nouveaux designs pour l’optimisation quantique, de concevoir de nouveaux processeurs en prenant en compte les derniers progrès théoriques ».

Il faut préciser que l’intérêt pour l’intelligence artificielle n’est pas récent chez Google, que le géant de l’internet faisait partie du Quantum Artificial Intelligence Lab, mais aussi que la société DeepMind a été rachetée en début d’année. Il faut dire qu’avec des projets comme la recherche sur internet, les voitures autonomes ou autres, l’intelligence artificielle est au cœur de nombreux domaines de développement.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentLand Rover remplace le Freelander par le Discovery Sport
Article suivantGoogle for Work remplace Google Entreprise

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here