Orion : les États-Unis se préparent à voyager vers Mars

C’est ce jeudi que la NASA procédera au premier vol d’essai de sa nouvelle capsule Orion. « Il s’agit du premier pas dans notre voyage vers Mars », explique William Hill.

C’est normalement ce jeudi, à 7h05 du matin (heure locale), qu’une fusée Delta IV procédera au premier lancement de la capsule Orion. Après une phase d’ascension de 17 minutes, la capsule de 8,6 tonnes effectuera deux tours de la Terre à une altitude de 5 800 km, soit à une orbite près de quatre fois supérieure à celle de la Station spatiale internationale (ISS). Après un périple de 4h24, Orion devrait amerrir dans l’océan Pacifique à environ 1 000 km des côtes mexicaines de la Basse-Californie.

Ce premier vol d’Orion vise à principalement tester le bouclier thermique de la capsule qui devra résister à des températures de 2 200 degrés, ses parachutes et ses ordinateurs de bord. L’engin sera équipé de 1 200 capteurs pour mesurer les vibrations, le niveau de bruit et la température.

« L’importance de ce vol d’essai est symbolique, car il s’agit de la première étape d’un programme pour emporter, de nouveau, des astronautes au-delà de l’orbite terrestre », souligne John Logsdon, ancien directeur du Space Policy Institute à Washington. De fait, depuis la conquête de la Lune il y a plus de 40 ans, Orion est le premier engin conçu par les États-Unis pour emporter des astronautes au-delà de l’orbite terrestre.

C’est ainsi que William Hill, administrateur adjoint de l’Agence spatiale américaine (NASA), estime : « Il s’agit du premier pas dans notre voyage vers Mars […] sans nul doute la chose la plus importante que la NASA a fait cette année ».

Ce n’est pas avant 2021 que la NASA devrait envoyer des missions habitées, quatre astronautes pour des missions vers la Lune et au-delà d’une durée d’au maximum 21 jours. « Orion est seulement la première étape vers la création des capacités permettant d’aller sur la planète rouge », souligne John Logsdon.

Il est à préciser que les prévisions météo pour jeudi donnent pour le moment 60% de chances d’avoir des conditions favorables pour ce lancement.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédent« Une intelligence artificielle complète pourrait mettre fin à la race humaine » prédit Stephen Hawking
Article suivantApple : un brevet futuriste pour protéger les écrans de la casse

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here