Pas facile de jouer à Half-Life sur… une montre Android Wear

Half-Life n’a pas été conçu pour être joué sur une smartwatch, et pourtant… C’est ce qu’un passionné a réussi à faire.

Les FPS ont tendance à être transposés sur des plateformes plus ou moins originales. C’est ainsi qu’on s’est retrouvé à pouvoir jouer à Doom sur des calculatrices ou des imprimantes, ce qui n’était bien évidemment pas la plateforme prévue à l’origine pour faire fonctionner le jeu.

Dave Bennett a eu exactement le même genre d’idée en décidant d’adapter le jeu Half-Life à Android Wear, c’est-à-dire à faire fonctionner ce FPS sur une smartwatch !

C’est sur YouTube que le jeune homme a publié une vidéo de son exploit, car ce portage en est réellement un.

Par contre, il faut bien l’avouer, la puissance de calcul de la montre connectée n’est clairement pas adaptée aux besoins d’un tel jeu. Si le jeu est par moment étonnamment fluide, il subit tout de même de nombreuses baisses de performances, sans parler des bugs.

Dans ces conditions, finir Half-Life sur sa montre va s’avérer un peu compliqué. Cela démontre tout de même que c’est possible. Dès lors, un jour peut-être, la qualité et les performances seront nettement meilleures.

Pour ceux que cela tentent, Dave Bennett propose un mode d’emploi des manipulations à faire. Pas très compliquées, elles nécessitent avant tout de la patience.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentRazer : la fin de la console Ouya
Article suivantTout ce que vous devez savoir sur le OnePlus 2

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here