Phantom Squad : menace sur les réseaux Playstation Network et Xbox Live

C’est par le biais de Twitter que le groupe de pirates Phantom Squad a ouvertement menacé les réseaux Playstation Network et Xbox Live. Est-ce que ces menaces seront mises à exécution ?

On se rappelle que la période de Noël 2014 avait été marquée par une attaque DDoS contre les réseaux Playstation Network et Xbox Live. Est-ce que l’histoire va se répéter cette année ? C’est ce que laisse penser la menace publiée par le groupe Phantom Squad sur Twitter.

Par l’intermédiaire d’une série de tweets, Phantom Squad relève le fait que Sony et Microsoft, pendant l’année qui a suivi l’attaque de Lizard Squad, n’ont rien fait pour améliorer leur sécurité. « On nous a demandé pourquoi faisons-nous cela ? Pourquoi est-ce qu’on ferait tomber le PSN et le Xbox Live ? Parce que la cybersécurité n’existe pas », a tweeté le groupe.

D’autres tweets, encore moins rassurants, ont suivi : « Certains veulent juste voir le PSN et le Xbox Live brûler », « Xbox Live et PSN sont vulnérables », « Tout le monde est prêt pour de bonnes vacances ? », ou encore « Pensez à ça : Xbox Live et PSN ont des millions et des millions de dollars, mais les dépensent-ils pour améliorer la sécurité ? Non. PSN et Xbox Live n’utilisent pas cet argent pour leur sécurité. Alors tant qu’ils n’auront pas ouvert leurs yeux, ils seront vulnérables ». En clair, les menaces sont à peine dissimulées au sujet d’une attaque imminente.

Est-ce que cette menace de Phantom Squad est crédible ? C’est la grande question. La seule chose à répondre pour le moment est qu’il faut attendre les fêtes de Noël pour savoir si une attaque va avoir lieu ou pas. Le plus inquiétant étant certainement le fait que, tout comme Lizard Squad, les motivations de Phantom Squad ne sont pas claires. Le groupe se déclare lui-même « grey hat », un hacker capable d’agir au nom de l’éthique… ou pas.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBlocage de 48 heures de WhatsApp au Brésil pour ne pas avoir voulu coopérer
Article suivantFacebook ajoute un filtre à mauvais souvenirs à son générateur de rétrospectives

Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j’ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l’information et l’actualité. De fil en aiguille, j’ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l’amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m’intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l’univers, ce qui s’est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l’impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l’impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here