Philae : enfin retrouvé ?

Est-ce que le robot Philae a enfin été localisé ? C’est ce que disent les chercheurs.

Suite à son arrivée mouvementée sur la comète Tchouri, les scientifiques en charge du robot Philae ne savaient pas exactement où il avait atterri. Bien que sa position ait été approximativement située, sa localisation exacte n’avait pas pu être déterminée.

C’est ce jeudi que l’Agence spatiale européenne (ESA) annonce avoir repéré un point sur un cliché du mois de décembre qui n’y était pas au mois d’octobre, avant l’atterrissage de Philae. De fait, ce « point » pourrait être le robot.

Sur la page du Centre national d’études spatiales consacrée à la mission Rosetta, l’astrophysicien Philippe Lamy explique que « les images prises avant et après l’atterrissage n’ont pas la même résolution, mais les détails topographiques correspondent, à l’exception d’une petite tache lumineuse que l’on ne voit que sur les images de décembre et qui semble donc être un bon candidat ! De plus, le fait que ce candidat soit visible sur les images prises le 12 et le 13 décembre prouve qu’il ne s’agit pas d’un reflet, d’un artefact sur le capteur électronique, voire d’une poussière passant dans le champ ».

Il semble donc que, après des mois de recherche, Philae soit enfin localisé.

Il s’agit maintenant de savoir s’il s’agit bien du robot. Dans le meilleur des cas, il va se réveiller, sinon il faudra attendre l’automne prochain et un rapprochement de la sonde Rosetta pour en avoir le cœur net.

philae

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentTrucs et astuces pour Gmail
Article suivantFinancement participatif : un projet de porno dans l’espace

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here