Piratage et chantage contre Sony Pictures

Mauvaise journée pour les employés de Sony Pictures. Ils ont découvert que leurs ordinateurs ont été piratés, mais aussi que la firme est victime d’un chantage.

Lorsqu’ils ont commencé leur journée de travail, lundi, les employés des bureaux de Sony Pictures ont constaté que leurs ordinateurs avaient été piratés vu qu’ils recevaient une étrange image sur leur machine. Dans l’après-midi, ce sont les serveurs qui ne répondaient plus en affichant une terrible liste d’URL et un message de chantage. Identifiés par le nom de #GOP, les pirates ont également piraté des comptes Twitter de Sony Pictures pour relayer le même genre de messages.

Même si Sony semble depuis avoir repris le contrôle de ses serveurs, ce n’était pas encore le cas des ordinateurs des employés.
Les pirates semblent avoir eu accès à un certain nombre de fichiers sensibles et menacent Sony de les divulguer si la société ne se conforme pas à ses exigences. Les exigences sont pour le moment encore mal connues, elles seraient à priori liées à la conformité de certaines images.

Regroupés dans un fichier .zip, les fichiers piratés seraient de différents types. Il y aurait des fichiers .mp3, mais aussi des fichiers de mots de passe potentiellement sensibles. Preuve en est, ils ont réussi à accéder à Twitter.

Alors que le flou entoure encore cette affaire, les pirates avaient fixé comme ultimatum 18 :00 EST avant de divulguer les fichiers. Ce sera certainement partir de ce moment-là qu’on en sera peut-être un peu plus sur ce piratage et ce chantage.

Dans la journée de lundi, les employés contactés affirmaient être « complètement piratés » alors que Sony annonçait officiellement que « Nous enquêtons sur une affaire d’IT ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFacebook met à jour ses conditions d’utilisation
Article suivantRetour en images sur l’exploit de Philae

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here