Piratage : Universal demande à Google de retirer un lien vers son propre réseau !

Aussi bizarre que cela puisse paraitre, Universal demande à Google de retirer un lien vers son propre réseau en vertu du DMCA.

Le piratage est un réel problème pour les ayants droit. C’est ainsi qu’Universal prend très à cœur son devoir de demander à Google de retirer des liens vers des contenus piratés. Là où cela devient bizarre, c’est lorsque c’est contre une adresse de son propre réseau.

En effet, The Register a découvert une demande de retrait de liens d’Universal vers des copies piratées de Jurassic World. Si la liste contient des annuaires de téléchargement plus ou moins connus, elle contient aussi le lien http://127.0.01 :4001/#/fr.

Comme les geeks le savent, l’adresse IP 127.0.0.1 pointe en fait vers la machine elle-même, ce qui signifie qu’Universal demande à Google de supprimer la machine qui a servi à découvrir les copies pirates.

Alors que cette affaire ferait normalement sourire, elle ouvre en effet le débat. En débat, une telle demande résulte en grande partie de procédures automatisées. De fait. S’il s’agit d’une erreur, pourquoi d’autres erreurs n’auraient pas été commises ? Dès lors, que dire si des contenus légitimes ont été bloqués ? Il s’agirait certes de bavures, mais on pourrait qualifier cela de censure. De là, en étant quelque peu paranoïaque, pourquoi ne pas imaginer que le DMCA ne puisse pas aussi servir à bloquer des contenus dérangeants ?

Comme quoi, une petite erreur sur le respect du copyright peut soulever de questions au sujet de la liberté d’expression sur internet.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité